Critique Friends Games 3

Repartons dans l'univers du fameux jeu de l'amitié, où l'argent devient source de conflit... Ou pas. Friends Games, un manga au principe assez classique qui m'avait peu convaincu au début de la série commence à s'enrichir scénaristiquement et je dois dire que c'est plutôt étonnant. Je m'attendais totalement à un énième manga typé Survival qui ne serait pas capable de se détacher de cette classification. Mais au final, il ne se limite pas à ça.

Prévisible ?

Dans les deux premiers tomes, les obstacles qui se dressaient contre les personnages étaient assez prévisibles. Dans ce troisième tome, la coupure est nette : les auteurs prennent une toute autre direction, et les personnages se montrent sous un tout nouveau jour. Le coup classique du personnage très gentil en apparence qui au fond est un vrai... saloupiot ! On pourrait dire, à partir de là, que Friends Games n'a rien d'original, mais que nenni !

En réalité, toute la construction scénaristique est de plus en plus imprévisible. Alors que notre duo aurait pu se limiter à une histoire barbante sans l'once d'intérêt, ils vont chercher plus loin, pour donner vie à leur œuvre. Que les personnages aient une identité et des enjeux associés et également, que le jeu de l'amitié se limite à des mini jeux sans aucun intérêt. Mais finalement, ce n'est pas le cas. Ce qui est assez étrange, c'est que ces petits détails originaux sont introduits dans l'histoire grâce à des éléments prévisibles. On va, dans un premier temps, avoir droit à un passage assez classique et par la suite, on revient dessus et se rend compte qu'il y avait une raison à cela.

Et ça, c'est plutôt intéressant. Forcément, cela crée un sentiment de lassitude par moment et un certain fossé entre différents passages du manga, mais d'un autre côté, ça permet à l'histoire de se singulariser malgré ses nombreux aspects classiques. Plutôt surprenant !

Le démon noir...

C'est également dans ce tome que l'on en apprend beaucoup sur le personnage principal, Yûichi. Cela rejoint l'idée développée dans la première partie, où je constatais que l’œuvre était en train de prendre un tout nouveau tournant. En effet, cela est en grande partie causé par Yûichi. Alors qu'on le voyait comme le personnage très gentil et serviable, sa part d'ombre implicitement incorporée à l'histoire fait enfin surface. On le voit tel qu'il est au fond de lui et on sent directement que les jeux vont se passer d'une autre manière dorénavant. On en apprend par ailleurs pas mal sur son passé, et c'est aussi ce point qui me rassure car encore une fois, les auteurs ne se sont pas contentés de l'histoire bateau dénuée d'intérêt.

C'est souvent la faute que font beaucoup d'auteurs, puisqu'en soi, la forte demande fait qu'ils font du gore pour du gore, mais ce n'est pas le cas de ce manga, ce qui n'est pas étonnant quand on connaît le scénariste. Personnellement, j'ai eu l'occasion de lire d'autres œuvres qu'il a écrites, et il a vraiment quelque chose pour mettre mal à l'aise et créer des histoires à la limite du malsain. Et j'aime beaucoup ce genre d’œuvres qui changent de l'ordinaire, et avec un tournant comme celui de ce tome, je ne peux qu'en attendre plus pour la suite.

Ou les démons noirs ?

Mais Yûichi ne semble pas être le seul qui détient un secret. En effet, un autre personnage a l'air encore plus sombre que lui.. Pas forcément dans la gravité de ses actes, mais dans la manipulation qui s'en suit. Pour ce côté-ci, il est vrai qu'on revient sur le côté un peu redondant et classique. Mais nous n'en savons qu'encore trop peu pour déterminer la pertinence de ce choix venant des auteurs.

J'attends désormais le prochain tome pour découvrir si tous les choix présents dans ce tome auront un quelconque intérêt dans la suite de l'histoire.

7
Un concept assez classique qui arrive cependant toujours à se démarquer grâce aux nombreuses singularités qui le définissent. Les personnages sont de plus en plus développés et malsains, ce qui promet une excellente suite, vu le scénariste. J'attends le tome 4 de pied ferme.

Achetez Friends GamesT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Friends Games (Manga), Friends Games T.3

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire