Critique The Perfect Insider 1

Du neuf avec du vieux

Originellement né en tant que roman sous la plume de l'écrivain Hiroshi Mori, F- the perfect insider n'est pas totalement inconnu dans nos contrées. L'adaptation en manga nous était en effet parvenue en 2006 par le biais de Soleil. ... Oui, ça remonte! A tel point que je ne me souvenais pas de grand-chose... et c'est peut-être tant mieux. C'est donc avec un œil presque neuf que je me suis penchée sur les onze épisodes constituant la série.

 

Plongée dans l'esprit humain

La première chose que l'on remarque dans cet anime, c'est la lenteur des choses. La mise en place de l'histoire se fait très progressivement, tellement, même, que l'on ne sait pas du tout où le scénario veut en venir avant la fin de l'épisode 2 ! Et même à partir de là, tout se décante à un rythme extrêmement lent. F – the perfect insider n'est définitivement pas une enquête classique, ni encore un « bête » thriller psychologique : en plus d'être relativement inclassable, de posséder le même développement obscur que l'adaptation manga, la série s'avère très rapidement n'avoir pas été pensée en tant que telle, mais plutôt comme un long-métrage découpé plus ou moins adroitement en morceaux. Le format épisodique ne se prête pas du tout à l'histoire, et ça se ressent, l'origine littéraire de l’œuvre transparaissant de façon flagrante. Le plaisir de visionnage en est-il amoindri ? Non, à condition de tout regarder d'un coup.

Mais qu'en est-il du scénario en lui-même ? Lorsque le manga est sorti chez nous, c'était avec quatre ans de retard par rapport au Japon. Sachant que cette adaptation manga a elle-même vu le jour six ans après son modèle, faites le compte :pas moins de onze ans séparent la version animée du roman ! Autant dire que depuis, pas mal de choses ont évolué niveau technologie, un sujet qui constitue le cœur de l'intrigue ! Heureusement, le fait qu'il s'agisse d'un huis-clos, plus précisément sur une île volontairement presque coupée du monde, rendent l'histoire facile à transposer dans un contexte plus actuel.

L'anime met la part belle à la relation étrange entre les deux personnages principaux, en faisant même un élément clé de son déroulement, là où le manga l'évoquait à peine. Et... c'est pas plus mal, apportant au récit un aspect humain venant contrebalancer avec bienvenue la froideur logique des raisonnements dont on nous abreuve, ainsi que le côté psychologique, introspectif, à la frontière du mystique propre aux récits d'Hiroshi Mori.

Malgré son âge, F – the perfect insider reste un très bon casse-tête, cette fois-ci agrémenté de touches plus légères, mais toujours aussi prenant. Quelques éléments ont été laissés à l'attention du spectateur pour lui laisser une chance de tout comprendre, des éléments qui n'existaient pas dans le manga et apparemment pas non plus dans le roman, cependant, le scénario reste relativement tordu et bien malin celui qui parviendra à deviner le fin mot de l'histoire avant qu'on ne le lui mette sous le nez. Définitivement, ceci n'est pas une série d'enquête, et le mystère en lui-même n'est qu'une partie du tout.

On pourra toujours trouver ça lourd, cryptique et très bavard pour ne rien dire. Ou apprécier ce côté différent, à des années-lumière aussi bien des Experts que de Sherlock.

 

... Et sinon?

Sur le plan technique, graphiquement, c'est propre et joli. Peut-être un peu froid et lisse, mais donc parfaitement adapté.

L'animation semble correcte, mais comme la série ne comporte pas la moindre scène d'action, difficile de vraiment en juger. En tout cas, à l’œil, rien ne choque, c'est l'essentiel.

 

Côté édition, Kaze nous pond un joli-coffret livre, blindé d'artworks et d'interviews. Surtout, surtout, NE L'OUVREZ PAS AVANT D'AVOIR VISIONNE LA SERIE. Le résumé des épisodes, spoilant à toute berzingue, figure en effet presque au début ! Visionnez donc, et venez lire ensuite. Le côté artbook peut laisser dubitatif sur un ouvrage au format manga, mais la mise en page soignée et l'impression impeccable compensent un peu. Donc oui, c'est petit, mais heureusement pas très préjudiciable !


F – the perfect insider, même en support animé, même légèrement simplifié, reste donc toujours un OVNI. Mais un bon OVNI.

6
Entre crime, psychologie et mysticisme, F - the perfect insider demeure une enquête qui ne ressemble à aucune autre. Le support animé n'était peut-être pas le plus adapté à l'histoire, mais celle-ci demeure agréable à suivre.
  • Une enquête unique en son genre
  • Beaucoup plus digeste que le manga...
  • Le décorticage de la relation entre Moe et Saikawa
  • Lent, très, trèèèèès, leeeeeeeeent
  • ... mais du coup plus simpliste
  • Le délire introspectico-psycho-mystique qui ne plaira pas à tout le monde

Achetez The Perfect InsiderT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Poison Lady

http://twitter.com/Poison__Lady Auteure de romance fantasy et paranormal romance. Gameuse, dolleuse, amatrice de bateaux, de courses NASCAR et de Domino's pizza.

Site/blog perso : http://svetlanamoriwritings.peyj.com/

Contenu associé

The Perfect Insider T.1, The Perfect Insider (Série TV)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire