Critique To your eternity 1

Venant de l'auteure de « A silent voice », je m'attendais d'avance à un titre qui allait me transporter dans un univers totalement atypique et émouvant. Mais si seulement j'avais su... à quel point « To your eternity » allait être une claque. J'ai été emporté, littéralement, par cette œuvre qui retranscrivait diverses émotions sans passer par la parole, juste par des regards, des mouvements, par la souffrance des personnages qui vivent des choses qu'ils ne devraient pas vivre.

Un petit garçon, seul, vivant dans le froid, qui espère chaque jour que sa famille reviendra le chercher, est ami avec un loup. Durant deux mois, il n'est pas rentré et le jeune garçon était tout seul, cherchant désespérément un peu de compagnie. Mais une sphère très spéciale fut jetée sur Terre. Une sphère qui pouvait se transformer, prendre la forme d'un élément de la nature qui l'entoure. D'abord roche puis mousse, elle finit par prendre la forme de ce fameux loup et devient donc désormais dotée de pensées, capable de bouger, de respirer, de ressentir le froid sur sa peau.

Et c'est ce loup qui va retrouver le jeune garçon, et découvrir la vie à ses côtés. Et dès cette histoire, je commençais déjà à devenir émotif. On ressent toute la peine de cet enfant, qui attend en vain le retour de ceux qu'il aime. Il fait tout pour relativiser, sans cesse et va tout apprendre à ce loup qui ignorait encore ce qu'était la vie il y a quelques instants. Ils vont nouer des liens, passer du temps ensemble et le loup ne comprendra pas pourquoi mais il se sentira étroitement lié à son jeune maître.

Ils vont alors partir à la recherche de ceux qui les ont quittés, avancer encore et encore dans le froid, suivre la direction qu'on leur a indiqué. Et même si c'est dur, le jeune garçon continue d'y croire, de persévérer et fait preuve d'un optimisme impressionnant. Et même si en soi, ce jeune garçon ne fait rien de particulier, on ne peut détacher notre regard de lui, on ne peut arrêter de tourner les pages... Car on a qu'une envie : Savoir ce qu'il va devenir, s'il va survivre, quelle est sa destinée...

Déjà ce passage est très moralisateur et fait beaucoup réfléchir sur notre vie et notre condition humaine. Ce jeune garçon à l'âme pure a vécu les pires misères qu'il pouvait vivre et cela ne l'a pas perverti pour autant. C'est un exemple pour nous, êtres humains vivant en société qui nous plaignons constamment du moindre petit problème qui peut arriver dans notre vie.

Et même si on ne ressent pas la même chose que lui, on compatit, car au fond, nous sommes tous seuls. Et lorsque cet enfant disparaît, notre sphère prend forme humaine, et marche, sans cesse, sans but puisque sa conscience n'est pas assez développée. Il meurt sans cesse, puis revit et continue son chemin.

Et c'est à ce moment-là qu'on découvre une petite fille, très mignonne qui ne rêve que d'une chose : devenir grande, devenir maman pour s'occuper d'un enfant. C'est une très gentille fille, même si comme tout enfant, elle fait quelques bêtises. Mais dans son village, les jeunes filles de son âge peuvent avoir un destin tragique et elle sera choisie pour être donnée en sacrifice à un dieu de je ne sais où autoproclamé... Mais elle ne veut pas mourir. Et là, c'est le drame. Je me suis littéralement écroulé. Pourtant, on connaissait peu cette jeune fille, mais j'ai ressenti tellement de tristesse dans ses pensées que je n'ai pas pu m'empêcher de compatir.

Elle ne serait jamais grande. Pourtant, elle accepte son destin, même si elle tente d'y échapper, au fond d'elle. On la voit, avancer vers la mort et en tant que lecteur, on ne peut rien faire. On peut juste continuer à lire, espérant sans cesse que quelqu'un ou quelque chose vienne la sauver. Qu'elle puisse s'enfuir, vivre libre, échapper à son destin funeste qui est immoral.

To your eternity vous transportera, littéralement. Vous ne réfléchirez pas à ce que vaut la trame scénaristique, à la dynamique, ni même à la qualité des dialogues. Vous serez hypnotisés par l'histoire et par la morale qui se cache derrière. Il n'y aura pas de retour en arrière possible. C'est le genre de manga qu'on ne critique pas, mais qu'on ressent. Le genre de manga qu'on retient longtemps, qu'on a envie de relire après quelques années sans y avoir touché. Soyez réceptifs. Ouvrez-vous l'esprit. Concentrez-vous et lisez ce tome. Vous en ressortirez probablement différents.

10
Une véritable claque, To your eternity transporte dans un univers dur et moral, où le lecteur passe par de nombreuses émotions. On ne lit pas ce manga, on le vit. C'est un incontournable de l'année 2017, assez tragique qui saura vous émouvoir à travers une histoire pleine de sens et de rebondissements.

Achetez To your eternityT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

To your eternity (Manga), To your eternity T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire