Critique Freaky girls 1

Dans un univers proche du nôtre, sur terre et (encore) au Japon, cohabitent humains et "para-humains", créatures aux caractéristiques spéciales bien que composées de chair et de sang.

Persécutés et victimes de préjugés, ces derniers, au fil des siècles, ont fini par s'intégrer parmi les humains. Tetsuo Takahashi, professeur de biologie depuis trois années au lycée Shibasaki, se passionne depuis longtemps pour ces êtres rarissimes, que l'on surnomme aussi "demi", et rêve de les étudier sans pour autant les disséquer. Quelle sera alors sa surprise quand il découvrira que pour sa quatrième rentrée, des spécimens féminins fréquentent enfin son lycée...

 

Je serai direct. Même si c'est écrit sur la tranche, "Freaky Girls" est tout sauf un seinen. Le postulat de départ ferait même limite penser à un produit dérivé d'"Xmen". Mais non ! Nous avons tout bonnement affaire à un Harem manga. Car comme je l'ai cité précédemment, les "para-humains" de ce premier tome sont tous des femmes et qui, comme par hasard, se trouvent toutes fortement attirées par notre jeune professeur aux épaules bien larges en lui réclamant sans cesse des câlins...

Je n'ai aucun problème avec ça, mais pourquoi indiquer alors que c'est un seinen ? Je sais que je chipote, mais fallait le dire.

En dehors de cette légère "tromperie" le tout n'est pas mauvais et je dirais même que j'ai pris plaisir à lire l'entièreté de ce premier volume. Graphiquement ça ne casse pas des briques, le charadesign des hommes est parfois étrange, surtout lorsqu'on se concentre sur le regard du Pr Takahashi, les cases peuvent être aussi très vides et l'encrage plutôt "hésitant". Mais voilà, le tome se lit vraiment bien, on s'attache aux personnages, chacun possédant sa propre personnalité et puis surtout... on a envie de découvrir la suite.

N'en déplaise à certains, ce premier tome ne raconte au final pas grand chose et l'action tourne principalement autour d'histoire d'amour, d'acception de soi et de problème d'adolescent.

J'imagine que pour le début de son manga l'auteur préfère poser le décors, mais si "Freaky Girls" se poursuit avec des tomes ne nous offrant que des chapitres/épisodes nous racontant le quotidien d'adolescentes mal dans leur peau sans faire entrer de réels enjeux pour, au final, nous pondre un énième "harem", je pense que beaucoup de lecteurs dans mon genre finiront par lâcher l'affaire.

6
Loin d'être un Seinen, voire une pâle copie d'un "Xmen", "Freaky girls" nous plonge dans une comédie romantique au goût (amer?) de "harem manga". Malgré un graphisme feignant et des enjeux sans saveurs, l'œuvre entraîne cependant assez facilement le lecteur et donne même envie d'en savoir un peu plus sur ces étranges "créatures".
  • Des personnages attachants
  • Le graphisme
  • Le manque d'action
  • Pourrait vite devenir répétitif

Achetez Freaky girlsT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Ksndr

Lecteur de mangas depuis le milieu des années 90, je me passionne toujours autant pour la lecture et la collection de nos petits livres en papier recyclé !

Site/blog perso : https://www.facebook.com/GastroboyComicsBD/#

Contenu associé

Freaky girls T.1, Freaky girls (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

17 commentaires

Avatar de Tori

[quote="Ksndr":10da4onh]La cible éditoriale "seinen" se destine bien aux garçons entre 15 et 30 ans. Hors "Freaky girls" décrit clairement des histoires d'adolescentes.[/quote:10da4onh] Et ? En quoi le fait qu'il s'agisse d'histoires d'adolescentes change le type de magazine dans lequel c'est prépublié ? [quote:10da4onh]"seinen" est bien écrit sur la tranche de mon exemplaire.[/quote:10da4onh] Il n'y a rien sur les tranches... Sur les dos, en revanche, oui. [img:10da4onh]http://www.moulinduverger.com/img/rv_tranche.gif[/img:10da4onh] [img:10da4onh]http://www.moulinduverger.com/img/rv_dos.gif[/img:10da4onh] Tori.

Avatar de romanticslayer

@ Therru tu dis : "Hentai, Yaoi, Yuri = les titres de cul, aucun débat sur leurs places dans ces catégories." Euh tous les BL ou Yuri ne sont pas des titres de cul....

Avatar de Ksndr

La cible éditoriale "seinen" se destine bien aux garçons entre 15 et 30 ans. Hors "Freaky girls" décrit clairement des histoires d'adolescentes. "seinen" est bien écrit sur la tranche de mon exemplaire.

Avatar de Tori

[quote="Therru":u1bitwr2][quote="Tori":u1bitwr2]"Entretiens avec des Demi" aurait pu convenir, également...[/quote:u1bitwr2] Avec des demis, ça donnera des discussions de comptoir, donc. :arrow:[/quote:u1bitwr2] C'est pour ça que j'ai mis une majuscule et que je n'ai pas accordé en nombre... Et ce n'est pas "Entretiens autour d'un demi", hein ! Concernant les catégories, c'est compliqué, mais la grosse erreur des éditeurs français a été de reprendre les termes japonais, plutôt que de les adapter. D'ailleurs, certains les ont pris en cours de route, alors qu'ils ne les utilisaient pas au départ (Glénat et Pika, par exemple), alors que d'autres sont restés avec leurs propres labels depuis longtemps (Kana, par exemple, avec ses collections "Kana (jaune)", "Kana (rose)", "Big Kana", "Dark Kana" et "Made in"). Tori.

Avatar de Brawnie

"Bref, j'ai l'impression qu'il y a pas encore de bonnes solutions malgré les efforts de certains de faire bouger les choses -_-" A partir du moment où tu veux classifier, j'ai l'impression que ce sera forcément imparfait. La classification shonen/seinen a montré qu'en France, c'était peu clair (là où au Japon c'est carré, et ça ne pose pas de souci). Même la solution de classer en thème (romance, comédie...) comme cité peut aussi cloisonner. Des gamins ne voulaient pas aller voir Maléfique ou la Reine des Neiges parce que "ce sont des princesses, c'est pour fille". En sortant du cinéma "c'est trop cool". Ou même sur cette critique, la mention du harem qui du coup fait que la série passe de "à voir" à "c'est non". Enfin certaines enseignes commencent à prendre conscience que c'est un peu de la merde ces catégories, et du coup ils se limitent à classer entre manga lisible par tout le monde / manga 18+ (que ce soit parce qu'il y avait un contenu sexuel ou vraiment trop violent), il me semble avoir vu des Fnac faire ce classement.

Avatar de Derelict

[quote="Therru":xq6pz7th] Bref, laissons tomber ces catégories arbitraires et qui ne disent rien du tout sur la nature d'un titre, et revenons au bon vieux "romance", "fantasy", "comédie", "suspens", etc., qui expriment bien mieux de quoi parle une série. [/quote:xq6pz7th] +1 :wink:

Avatar de Derelict

très interessant @Therru, je me rappelle avoir lu aussi cette interview y a quelques jours quand elle est parue, le problème c'est qu'en voulant chercher une solution à se détacher de ces catégorisations japonaises , ils créent un autre problème si tu déclasses des titres seinen "tout public" en kizuna (ou autre selon label selon les éditeurs) tu te retrouves à garder dans tes seinen que les trucs bourrins/violent/psychologique et au final tu continues d'alimenter les mêmes préjugés que tu combats, tout comme quand tu déclasses Père&fils et Les fleurs du mal de shônen en seinen...tu fais perdre aussi au passage une chance de diversifier ta collection shônen, c'est à double tranchant, pour parler que des kioon. Bref, j'ai l'impression qu'il y a pas encore de bonnes solutions malgré les efforts de certains de faire bouger les choses -_-

Avatar de Therru

[quote="ksndr":1vbntx4o]Je serai direct. Même si c'est écrit sur la tranche, "Freaky Girls" est tout sauf un seinen.[/quote:1vbntx4o] Je trouve tout de même encore assez incroyable que avec l'offre manga en français, tellement de gens sont encore accrochés aux dénominations "seinen", "shônen" et co., et pourtant, ne les comprennent toujours absolument pas. Petit extrait de l'interview d'Ahmed Agne (Ki-Oon) sur paoru.fr sur le sujet : [i:1vbntx4o]En fait nous commencions à nous sentir un peu à l’étroit dans les catégories shônen, shôjo et seinen. Nous avons toujours hésité avant de les utiliser d’ailleurs – nous l’avons déjà évoqué ensemble à travers les années – mais ce sont celles qui se sont imposées, que tout le monde utilise en point de vente, donc il est difficile de passer à côté. Nous avions beaucoup de titres labellisés seinen au catalogue, car c’est l’étiquette qui leur était donnée par le magazine de publication japonais, mais ils n’étaient pas des seinens dans le sens où on l’entend sur le marché français (une violence exacerbée, une chronique sociale, etc.). Ces séries, comme Bride Stories, Père et Fils ou Cesare par exemple, s’adressaient à tous les publics. Nous voulions donc les sortir de la catégorie seinen : notre catalogue possède de plus en plus de séries comme ça et il en aura encore plus à l’avenir. Il nous fallait donc une catégorie pour les représenter, créer une catégorie qui serait l’équivalent en manga du « 7 à 77 ans » de la BD franco-belge. Ce sont des titres que l’on peut se passer sans problème au sein d’une famille, lire entre parents et enfants. Lorsqu’on est libraire on peut le conseiller à un client qui ne connait pas trop le manga et qui voudrait faire un cadeau à son neveu ou à sa nièce. Il pourra lui aussi le lire et s’y retrouver. Kizuna c’est donc une collection de titres universels et grand public qui vient compléter les segmentations shônen, shôjo et seinen de notre catalogue.[/i:1vbntx4o] [url:1vbntx4o]http://www.paoru.fr/2017/05/07/interview-editeur-defis-et-nouveaux-challenges-des-editions-ki-oon/[/url:1vbntx4o] En résumé, Seinen = catégorie reprenant tous les sujets sur tous les tons, qui s'adressent selon les titres aussi bien au grand public qu'à des niches de lecteurs et lectrices. On peut y trouver toutes sortes de graphismes et de thèmes et de découpage. Bref, ça ne donne absolument aucune indication sur le titre. Shônen = titres à orientation plus "familiale" et qui mettent généralement l'accent sur le divertissement pur et l'émotion, mais qui ne se privent pas pour aborder des thèmes durs à l'occasion. Tous les graphismes se cotoient aussi et il existe plus de "formules" de narration, mais qui sont souvent remaniées et réadaptatée avec les époques et la personnalité des auteurs. Tout ce qu'on sait ici, c'est ça peut plaire à tous les âges et que c'est un peu plus encadré au niveau dans les grandes lignes et que les auteurs ne peuvent pas tout se permettre avec leurs personnages, mais avec pas mal d'originalité selon les auteurs et souvent des surprises. Shôjo = Sans doute le genre le plus codifié au niveau du style graphique et de la narration. Le plus reconnaissable aussi, mais souvent sous-estimé ou réduit à des histoires d'amour lycéennes, alors que le genre est bien plus vaste (même si souvent les sentiments sont prépondérants, mais dans des cadres et par des traitements différents). Hentai, Yaoi, Yuri = les titres de cul, aucun débat sur leurs places dans ces catégories. Bref, laissons tomber ces catégories arbitraires et qui ne disent rien du tout sur la nature d'un titre, et revenons au bon vieux "romance", "fantasy", "comédie", "suspens", etc., qui expriment bien mieux de quoi parle une série. [quote="Johnnyboy44":1vbntx4o]Pour revenir à cette critique (quand même !), du coup, c'est un harem ou c'est pas un harem ?[/quote:1vbntx4o] Pas un harem, plus un tranche de vie fantastique. [quote="Tori":1vbntx4o]"Entretiens avec des Demi" aurait pu convenir, également...[/quote:1vbntx4o] Avec des demis, ça donnera des discussions de comptoir, donc. :arrow:

Avatar de Tori

[quote="Théo n.0":fk1im1fp]Pour un titre français, je pensais à quelque chose du genre "Les Demis veulent s'exprimer (ou communiquer)", c'est assez littéral par rapport au japonnais, mais ça veut dire ce que ça veut dire.[/quote:fk1im1fp] Ma proposition faisait, comme le titre américain, référence à "Entretien avec un vampire"... [quote:fk1im1fp]Après, peut-être que statistiquement, les maisons d'éditions trouvent que les titres en anglais fonctionnent mieux[/quote:fk1im1fp] Dans ce cas, pourquoi ne pas réutiliser le titre américain (paradoxalement plus facile à comprendre de la majorité des Français) ? En plus, les titres en anglais sont à peu près aussi écorchés que les titres en japonais (ou, quand on le prononce correctement, ça peut être le libraire qui ne comprend pas ce que l'on dit !). [quote="JohnnyBoy44":fk1im1fp]C'est vrai qu'on a une belle langue et qu'il faudrait davantage en profiter (après, quand je vois le niveau de certaines traductions de mangas je me dis qu'il vaudrait mieux lui foutre la paix, au français...).[/quote:fk1im1fp] Pas que pour les mangas : pour certains comics aussi (la traduction d'[i:fk1im1fp]Usagi Yojimbo[/i:fk1im1fp], par exemple, est vraiment mauvaise (ce n'est pas le niveau de français qui est mauvais, mais bien la traduction)...)... [quote:fk1im1fp]Parce que si c'est recourir au français pour nous accoucher de titres somptueux comme "Anus Beauté" et "Pourquoi Seiya Tôdôin, 16 ans, n'arrive pas à pécho ?", merci mais je m'en passerais ![/quote:fk1im1fp] Concernant [i:fk1im1fp]Anus beauté[/i:fk1im1fp], ils ont essayé de jouer l'humour (et la référence à [i:fk1im1fp]Vénus beauté[/i:fk1im1fp]), plutôt que de garder le titre original ([i:fk1im1fp]Kiss my ass[/i:fk1im1fp]), qu'ils trouvaient trop vulgaire... Pour [i:fk1im1fp]Seiya Todoïn[/i:fk1im1fp], en revanche, aucune excuse (on peut d'ailleurs se demander pourquoi ils n'ont pas réutilisé le titre français du drama : "Seiya Tôdôin, 16 ans, beau, riche... mais célibataire") ! Pour ma part, je trouve que quand le titre d'origine n'est pas dans la langue d'origine, on devrait le garder (et le traduire en français quand il est dans la langue d'origine)... Ici, on aurait gardé "Kiss my ass", pour [url=http://www.manga-sanctuary.com/bdd/manga/6375-moonlight/:fk1im1fp][i:fk1im1fp]Moonlight[/i:fk1im1fp][/url:fk1im1fp], on aurait gardé "Mondlicht" (on aurait pu avoir "Mondlicht - Les ailes de la Lune" plutôt que "Moonlight - Tsuki no tsubasa" : ils ont traduit la partie qui n'était pas en japonais, mais pas celle qui était en japonais ! O___o L'exemple même de ce qu'il ne faudrait pas faire, selon moi...). Quant à [i:fk1im1fp]Freaky girls[/i:fk1im1fp], ce n'est (pour l'instant, en tout cas) clairement pas un harem... On est loin de [i:fk1im1fp]Monster musume[/i:fk1im1fp] ! ~___^ Tori.

Avatar de Théo n.0

Haha :D ce genre de titre a au moins le mérite d'être original ! C'est sûr ça fait un peu bizarre, mais il sont bien dans l'esprit de l’œuvre et compréhensible par tous. Tout le monde ne parle pas forcément anglais Ce qui me gène c'est que des fois j'ai pas l'impression que des efforts soit faits. Un exemple tout bête : "A Town where you live" de Seo Kouji ("Kimi no iru machi" en VO), sérieusement, est-ce que l'appeler "La Ville où tu vis" ça ne reflète pas exactement la même chose ? L'anglais ne rend pas le titre plus attractif ? Si ? Rapport au manga, je dirais pas un harem. Évidemment, étant donné que ça se passe dans une école et que les Demis ne sont que des filles (pour le moment, je sais pas comment ça va évoluer), et que le prof qui s'intéresse à ces Demis est un homme, ça peut donner cette impression. Mais je tiens encore à le préciser, toutes les filles ne sont pas amoureuses de lui (perso j'en compte 2), et je dirais même que c'est un peu une partie de la blague (sérieusement, un succube qui tombe amoureux, c'pas ironique comme situation :D ). Après, le tome 1 n'engage à rien et est tout de même sympathique (sinon, tu as l'anime qui peut de donner un bon aperçu ^^)

Avatar de JohnnyBoy44

C'est vrai qu'on a une belle langue et qu'il faudrait davantage en profiter (après, quand je vois le niveau de certaines traductions de mangas je me dis qu'il vaudrait mieux lui foutre la paix, au français...). Et puis, un titre moche en anglais sera toujours mieux qu'un titre moche en français (pour la majorité des francophones en tout cas). Parce que si c'est recourir au français pour nous accoucher de titres somptueux comme "Anus Beauté" et "Pourquoi Seiya Tôdôin, 16 ans, n'arrive pas à pécho ?", merci mais je m'en passerais ! Pour revenir à cette critique (quand même !), du coup, c'est un harem ou c'est pas un harem ? Parce que si ce n'est pas le cas, je me laisserais bien tenter, par curiosité :)

Avatar de Théo n.0

Pour un titre français, je pensais à quelque chose du genre "Les Demis veulent s'exprimer (ou communiquer)", c'est assez littéral par rapport au japonnais, mais ça veut dire ce que ça veut dire. Après, peut-être que statistiquement, les maisons d'éditions trouvent que les titres en anglais fonctionnent mieux, même si je trouve ça dommage vu que la langue française est assez riche.

Avatar de Tori

[quote="Théo n.0":1cgpgs6g]Je ne suis pas vraiment d'accord avec la critique, tu t’attardes sur ce que le manga n'est pas, à savoir un harem (qui est bien un genre, à la différence d'une cible éditoriale type "seinen/shonen/..."). Ce manga, c'est le quotidien d'élèves un peu différentes des autres, plutôt qu'un harem, vaut mieux le qualifier de slice of life et de comédie. Car oui, je te contredis, mais toutes les filles ne sont pas amoureuses de M. Takahashi ;)[/quote:1cgpgs6g] C'est vrai que je me suis attardé sur le point "seinen", et j'en ai oublié de parler de la critique elle-même... Et je te rejoins : il s'agit de tranches de vie en milieu scolaire. [quote:1cgpgs6g]Personnellement, j'aime bien ce genre de lecture tranquille, au vu des personnages, on aurait pu s'attendre à des histoires incroyables et surnaturelles, mais non, ce sont juste des ados qui ont des soucis d'ados. Et c'est là que je trouve que le manga est bon : c'est plutôt drôle et frais, et en bonus, on a même le droit à une petite morale discrète ^^[/quote:1cgpgs6g] Là aussi, je te rejoins entièrement. [quote:1cgpgs6g]Un dernier point, j'aime vraiment pas le titre :( il ne colle pas au titre original et ne reflète pas le contenu, quitte à prendre un titre anglophone, Pika aurait pu choisir le "Interviews with Monster Girls" qui est un peu plus proche je trouve.[/quote:1cgpgs6g] Et avec lequel on comprend mieux le contenu... "Entretiens avec des Demi" aurait pu convenir, également... Tori.

Avatar de Théo n.0

Je ne suis pas vraiment d'accord avec la critique, tu t’attardes sur ce que le manga n'est pas, à savoir un harem (qui est bien un genre, à la différence d'une cible éditoriale type "seinen/shonen/..."). Ce manga, c'est le quotidien d'élèves un peu différentes des autres, plutôt qu'un harem, vaut mieux le qualifier de slice of life et de comédie. Car oui, je te contredis, mais toutes les filles ne sont pas amoureuses de M. Takahashi ;) Personnellement, j'aime bien ce genre de lecture tranquille, au vu des personnages, on aurait pu s'attendre à des histoires incroyables et surnaturelles, mais non, ce sont juste des ados qui ont des soucis d'ados. Et c'est là que je trouve que le manga est bon : c'est plutôt drôle et frais, et en bonus, on a même le droit à une petite morale discrète ^^ Donc non, c'est pas vraiment gênant s'il n'y a pas d'action et pas vraiment d'enjeu, sinon on ne lirait jamais de comédie :D Enfin voilà, perso, je recommande ce titre à ceux qui cherchent une lecture sans prise de tête. Et pour les septiques, la version animé qui est tout aussi rafraichissante est disponible sur Crunchyroll. Un dernier point, j'aime vraiment pas le titre :( il ne colle pas au titre original et ne reflète pas le contenu, quitte à prendre un titre anglophone, Pika aurait pu choisir le "Interviews with Monster Girls" qui est un peu plus proche je trouve. (Et je trouve le tome un peu chère aussi, par rapport au nombre de pages et au temps de lecture...)

Avatar de Caerura

En effet, le seinen n'est pas un genre mais bien une catégorie de magazine pour regrouper des mangas qui visent une tranche d'âge de jeune homme. Tout comme le shojo qui est pour des jeunes filles et le shonen pour les jeunes garçon. Sinon, je suis un peu du même avis que toi concernant Freaky girls, mais ça se lit plutôt bien même si au bout d'un moment ça deviendra lassant.

Avatar de Tori

[quote:17tckzlj]Je serai direct. Même si c'est écrit sur la tranche, "Freaky Girls" est tout sauf un seinen. [...] Je n'ai aucun problème avec ça, mais pourquoi indiquer alors que c'est un seinen ?[/quote:17tckzlj] Parce que c'en est un. Sais-tu ce que c'est qu'un manga seinen ? C'est un manga prépublié dans un mangashi seinen. [i:17tckzlj]Freaky girls[/i:17tckzlj] est prépublié dans le [i:17tckzlj]Young Magazine the 3rd[/i:17tckzlj] qui, comme le "Young" de son nom l'indique, est un magazine de prépublication seinen. [i:17tckzlj]Freaky girls[/i:17tckzlj] est donc bien un seinen. Tori. PS : Il n'y a strictement rien d'écrit sur la tranche des exemplaires que j'ai consultés... Sur le dos, en revanche, il est bien indiqué "seinen"

Avatar de JohnnyBoy44

Je crois que rien que le mot "harem" me rend malade aujourd'hui. Et pourtant, j'en ai lu quelques uns...