Critique Spicy & sugary 1

Après Beast and Feast, Norikazu Akira revient avec un Spin off mettant en scène Nagai, le collègue de Kazuka qui l'avait mis en garde contre le faite d'entamer une relation avec un mafieux. N’ayant pas trop apprécié ce dernier essentiellement en partie pour la faute de goût concernant l’évolution de la relation des protagonistes mais aussi pour la vision réduite des événements qu'offrait l'auteure. Cela dit, le titre était loin d'être totalement imbuvable surtout que mes exigences ont quelque peu augmentées et donc je reste malgré tout curieuse de voir ce que nous a concocté la mangaka dans ce nouveau titre.


" Tu pourrais m'héberger quelques jours ? Cette rencontre fortuite remonte à un mois. Depuis, Kitahara n'a pas quitté mon appartement. »


Enquêteur de police, Nagai vit depuis quelque temps avec Kitahara, un ancien camarade de lycée qui s’est invité chez lui après avoir été mis à la porte par son ancien petit ami. Malgré leur fort caractère, la cohabitation se passe plutôt bien entre les deux hommes qui ont appris à s’apprécier. Bon cuisinier, bien que constamment à la recherche d’attention, Kitahara a animé le quotidien de Nagai qui savoure cette nouvelle vie.
Malheureusement, la situation est sur le point de changer le jour où Kitahara apprend à Nagai qu’il compte repartir vivre avec son ex. Cependant, cette décision subite cache autre chose...


" Il y a du progrès mais l’auteure ne va toujours pas au bout de ses idées"


Dès la première page, l'auteure  plante le décor de son intrigue amoureuse. On retrouve donc Nagai qui par hasard rencontre un ancien camarade du lycée et accepte de l'héberger. Au départ, leur relation n'était pas des plus évoluées et ne se limitait qu'à quelques échanges amicaux assez sommaires mais leur cohabitation répétée va peu à peu provoquer un changement en Nagai. Menant une vie de solitaire et se consacrant entièrement à son travail d'inspecteur, on comprend rapidement que la présence de Kitahara met un peu de couleur dans le quotidien morne de notre héros. D’abord considéré comme un gros animal de compagnie, Kitahara va tout doucement prendre plus d’importance et venir perturber un Nagai qui va se poser de nombreuses questions ne sachant pas trop comment faire face à ses nouveaux sentiments. D'autant plus que le jeune homme ne semble pas insensible au charme de ce dernier.


On se retrouve donc avec une histoire d'amour assez basique et peu originale dans son évolution. Personnellement, les personnages m'ont apparu peu charismatique et manquait de profondeur que ce soit le côté froid et long à la détente de Nagai ou les airs de chien battu de Kitakara  histoire de le rendre attachant. Pour que l’intrigue se révèle vraiment prenante, il aurait fallu d'une part travailler plus en profondeur la psychologie des personnages en poussant plus loin leur ressenti respectifs ou plus exactement l'impact de cette cohabitation sur leur vie et d'autre part exposer plus en détail cette histoire d'harcèlement qui sert de fil conducteur à l’histoire. Seulement, l’auteure nous offre encore une fois une vision très réduite des évènements hors l’intrigue aurait pu réellement décoller si elle avait choisie de l’agrémenter de quelques flash-back et de nous fournir plus d’explications. Même ressenti lorsque Kitahara sera amené de façon assez maladroite à expliquer la situation à Nagai, il ne va pratiquement pas se livrer sur les souffrances qu’il a été obligé d’endurer ; l'auteure  a clairement fait le strict minimum nous donnant les infos de façon très sommaire est expéditive hors qu'il s'agissait justement de l'élément le plus intéressant de l'intrigue et qui aurait permis au titre de se montrer prenant. Au lieu de cela, on se retrouve avec une histoire assez plate, une évolution attendue des relations entre nos héros et une résolution beaucoup trop facile de cette affaire de harcèlement sans compter le peu de nuance du récit avec un harceleur a qui on ne donnera jamais la parole. Même si je préfère une prise de conscience lente à une trop rapide comme dans Beast and Feast, l'auteure était tout de même plus généreuse et juste dans les sentiments que ressentaient les protagonistes avec un Kazuka forcément beaucoup plus touchant.


Même ressenti du côté des graphismes qui se révélaient beaucoup plus expressif dans la précédente série. Quant aux bonus, ils ne sont là que pour rassasier les fans du genre avec des scènes assez explicites mais qui ne présentent pas un réel intérêt.

5
Si le souhait de l'auteure était de nous faire ressentir des émotions, c’est un peu loupé. L’idée d’exploiter la thématique du harcèlement renfermait pourtant l’occasion de nous offrir une intrigue plus inspirée que dans sa précédente œuvre. Difficile de trouver la lecture agréable avec une vision aussi réduite de l’intrigue et des personnages qui ne se livrent que très peu. Dommage !
  • Une prise de conscience plus lente des sentiments
  • Des graphismes qui restent malgré tout agréables
  • Absence d'élément rédhibitoire
  • Un goût d’inachevé
  • Des personnages peu charismatiques, peu attachants et peu nuancés
  • Suscite peu d'empathie chez les lectrices
  • Manque de profondeur dans le ressenti ou le vécu des événements

Achetez Spicy & sugaryT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Spicy & sugary (Manga), Spicy & sugary T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire