Critique Stray dog 3

Même s'il y a eu presque un an entre le deuxième et troisième tome, j'ai mis peu de temps avant de me replonger dans l'histoire. Alors que Toru et Aki ont été capturés par le Bird, ce bureau d'investigation tente de comprendre comment il peut y avoir deux Alpha non répertoriés dans leurs dossiers.

En effet, un Alpha, de part sa nature, ne peut passer inaperçu, puisque celui-ci a une puissance si immense que n'importe qui pourrait s'en rendre compte en un regard. Le premier chapitre se concentre d'ailleurs sur ceux-ci. L'intrigue suit son cours mais nous avons quelques informations par-ci par-là qui permettent de mieux comprendre le fonctionnement d'un Alpha.

Suite au combat entre Toru et Tarot dans le deuxième tome, Toru est devenu incontrôlable et le BIRD a dû lui infliger de multiples souffrances pour tenter de le maîtriser. Sauf qu'il n'arrive absolument pas à retrouver forme humaine et plus le temps passe, moins il a de chances de pouvoir survivre. De ce fait, c'est Aki qui va devoir tenter de le sauver en lui faisant entendre raison. C'est à ce moment-là que l'on comprend l'attachement réel qu'avait Senri pour Toru, puisqu'il faisait des recherches pour créer une nouvelle sorte de scellés, capables de contenir l'Alpha, et lui éviter une mort certaine aux mains du BIRD. Ce qui est très appréciable avec Stray Dog, c'est que le scénario est construit très intelligemment. Vanrah prend le temps de poser ses bases et de trouver de nombreuses situations qui lui permettent de développer son univers. En effet, chaque situation mène à de nouvelles informations concernant les Karats et leur origine ou encore leur fonctionnement. Et malgré de nombreuses phases de texte et d'explications, cela n'a rien de barbant. On a toujours suffisamment d'action et de retournements de situation, avec une pointe d'humour pour sublimer le tout.

Le deuxième chapitre se concentre sur le rétablissement de Toru, qui tente de s'habituer à ses nouveaux scellés. Il met en avant la relation qu'entretenait Senri avec son lycan, qui prend enfin conscience de l'attachement qu'éprouvait son maître envers lui. C'est un chapitre qui parle plus de sentiments passés, de liens entre deux individus. J'ai beaucoup aimé le côté « humain » de Toru, ses regrets vis-à-vis du passé ou encore ses questionnements sur sa condition de monstre. Ça apporte une certaine profondeur au personnage qui, jusqu'à maintenant, était très mystérieux et renfermé sur lui-même. Et, d'une certaine manière, toute cette situation a renforcé les liens entre lui et Aki, qui se protègent mutuellement.

La deuxième moitié du tome se concentre sur Kira, le fameux Karat tueur en série. D'abord, ce dernier tue à nouveau et c'est à partir de ce moment-là que le BIRD va préparer une offensive afin de le retrouver et l'exterminer. Le problème, c'est qu'il est difficile pour le lecteur de détester ce personnage, malgré les actes effroyables qu'il commet. Car au fur et à mesure, on comprend de mieux en mieux ce qui le pousse à agir ainsi.

Et c'est ça qui fait la force de cette série. Ce mélange subtil entre humour et tragique, qui permet d'accrocher autant à l'univers qu'aux personnages. Les tomes, étant très épais, font grandement avancer l'histoire et comblent parfaitement le temps d'attente entre chaque nouveau volume. Un univers stable avec de nombreux personnages, toujours plus attachants.

Quant à la dernière partie, qui, en passant, nous laisse sur un suspense de folie, elle se concentre sur le combat entre Tarot et Kira. Et, une fois de plus, on en apprend énormément sur les pouvoirs des Karats et plus particulièrement de Kira qui semble avoir acquis de nombreux pouvoirs destructeurs. Ce qui est étonnant, c'est que le tome se termine sur Toru qui se prépare à combattre. Étant donné que l'on a jamais eu l'occasion de voir l'étendue de ses pouvoirs, c'est assez frustrant de voir que le tome se termine avant même qu'il ait eu l'occasion d'attaquer. Hâte de lire le prochain tome !

Petite parenthèse tout de même : Je conseille aux fans de cette série d'aller lire les œuvres en auto-édition de Vanrah, qui sont reliées (pour la plupart) à celle-ci. Notamment « Red » un One-Shot sur l'Alpha Kirah Ekuri qui travaillait pour le BIRD, « NeverEnd », son autre série principale qui se passe dans le même univers, ou encore « Mortician » (bientôt édité chez Glénat) qui est le Spin-Off de Stray Dog.

8
Encore un très bon tome pour Stray Dog avec un univers toujours aussi détaillé et des sentiments sublimement exprimés. L'histoire avance très bien et on en apprend énormément sur les différents personnages dans ce tome, en particulier sur les Alpha. Une série qui, à travers un univers magnifique, est humainement parlant à couper le souffle.

Achetez Stray dogT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Stray dog (Global manga), Stray dog T.3

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire