Critique Seven Deadly Sins 20

Après avoir échauffé ses lecteurs avec un Meliodas venu mettre le feu aux poudres parmi les rangs de ses ennemis, l’auteur a plutôt choisi de prendre son temps et d’opter pour des affrontements par petits groupes en évitant ainsi de tomber dans le piège de la bonne grosse boucherie. Le précédent tome nous offrait un bon moment de lecture avec son lot de révélations et de scènes d’action, il me tarde donc de découvrir ce que nous a concocté Nakaba Suzuki avec son fameux tournoi.


Le premier chapitre revient sur la fameuse révélation à la fin du tome précédent et qui venait un peu semer le doute dans l’esprit des lecteurs concernant l’identité de certains personnages ; c’est bien joué de la part de l’auteur qui se plait à nous balancer quelques informations nous rendant par la même très curieux d’en connaitre le fin mot tout en prenant grand plaisir à nous laisser mariner avant de le faire. En plus, ce petit chapitre permettait d’introduire un nouveau membre des ten commandments dont le précepte annonce des affrontements intéressants pour la suite des évènements.


On va ainsi se diriger vers l’évènement central de ce vingtième opus à savoir la petite épreuve éliminatoire permettant à ceux qui ont osé relever le défi lancé par deux des ten commandments de se qualifier pour participer au tournoi. Un petit défi appréciable même si on sent qu’il s’agit plus ici de combler un peu le vide en attendant les révélations et le début des festivités en fin de tome. Heureusement, on s’est tellement attaché aux personnages au fil des tomes qu’on prend plaisir à les suivre dans leurs petits délires même lorsqu’il s’agit d’un passage un peu plus futile ; l’auteur continue de faire ressortir le grain de folie propre à chacun d’eux en passant par une Diane qui a perdu la mémoire et qui essaie de manger notre petit brigadier des épluchures ou encore par les émouvantes retrouvailles de Ban et du chef. Des petits moments plaisants donc et ponctués par quelques scènes d’action toujours aussi divertissantes. En plus, c’est tout un panel de nouveaux personnages qui fait son apparition et dont on ne sait que très peu de choses pour le moment. On espère tout de même que ces derniers auront un rôle à jouer et qu’ils ne seront pas uniquement là pour servir de chair à canon durant le tournoi.  


Enfin, la fin du tome connaitra une petite accélération avec le voile qui se lève sur l’identité des deux ten commandments et qui sera accompagné d’agissements assez cruels afin de faire grimper doucement la pression, de nous montrer qu’ils ne plaisantent pas et qu’ils vont nous offrir ce qui sera très certainement du grand spectacle. Une dernière petite chose, l’auteur nous confie dans sa postface être un peu près à la moitié de sa série, ce qui est assez rassurant puisque cela veut dire qu’il a une idée bien précise du déroulement de son histoire et que cette dernière ne traînera pas éternellement en longueur.  

7
Vous l’aurez compris, on est en présence d’un tome de transition mais l’univers si particulier du titre fait qu’on ne s’ennuie pas une seule seconde. En plus, la participation au tournoi donnait une excuse à l’auteur pour rassembler pratiquement tous les membres des seven deadly sins afin de mener front commun. Par contre, j’espère que le tome suivant parviendra à me surprendre car il faut bien avouer qu’un tournoi est un événement des plus classiques dans le monde du shonen et donc je l’attends un peu au tournant.

Achetez Seven Deadly SinsT.20 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Seven Deadly Sins (Manga), Seven Deadly Sins T.20

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

4 commentaires

Avatar de Meliodas500

J'ai regarder le manga plusieurs fois il était trop d'art aucune faute bien jouer!!!!!!!

Avatar de snoopy

@Asagari: Je partage entièrement ton avis. J'apprécie énormément l'univers de SDS qui a encore de beaux jours devant lui. Merci pour ton retour ^^
@Derelict: Je trouve ma note tout à fait honorable pour un tome de transition. Je suis au contraire plutôt généreuse avec SDS puisque mes notations tournent pratiquement toujours autour des 7,5 - 8/10 ^^ en tout cas, merci pour ton retour.

Avatar de Derelict

Mmmmh encore un 7 pour SDS, pas très généreuse Snoopy sur ce coup là :p
Merci pour la chronique, et n'ait crainte pour le tournoi ça serait pas un c/c du premier tournoi de vaizel ou d'autres fameux tournois vus dans d'autres mangas ( Dragon ball, YuYu hakusho, ...)

Avatar de Asagari

Seven Deadly Sins est pour moi actuellement le meilleur shonen disponible sur le marché. Un véritable vent d'air frais alignant des volumes de qualité, et pourtant le meilleur reste à venir ;) !

En tout cas, merci pour cette bien sympathique critique !