Critique Devilsline 7

Dans un monde où la réelle identité des enquêteurs n'est pas celle que l'on croit, comment ne pas douter de tout ce qui nous entoure ? Étant très fan des histoires mettant en avant des personnes hybrides, coincées entre deux mondes sans pouvoir trouver leur place, c'était sans l'ombre d'hésitation que j'ai commencé DevilsLine. Et au fur et à mesure des tomes, il s'est totalement transformé en coup de cœur, du fait que l'auteur nous propose une intrigue réfléchie et imprévisible. Il tente en permanence de nous faire croire des choses qui semblent logiques pour au final tout remettre en cause et ce, avec brio.

 

Je crois que le septième tome est l'un des tomes avec le plus de révélations, le plus captivant sans doute. On sent que l'intrigue prend un tout nouveau tournant ce qui est fort appréciable car les précédents tomes étaient beaucoup plus calmes, mettant en place une certaine finalité : La destruction du CCC. On sent une certaine pression croissante dans ce tome, qui permet au lecteur de se plonger dans l'histoire, de comprendre comment les situations se déclenchent et surtout pourquoi.

 

Dans un premier temps, l'intrigue se concentre sur Mayu Sumimori, membre du CCC, la seule personne à détenir l'identité de ses complices. Étant donné qu'ils soupçonnent plusieurs inspecteurs d'être infiltrés, ces noms leur permettraient de savoir à qui faire confiance lors des interventions, puisqu'ils sont très souvent confrontés à des pièges mis en place par cette institution anti-vampires. Cependant, lorsqu'ils la retrouvent, elle était laissée pour morte dans la rue, étranglée par Makimura. On sent que cette situation va directement influencer l'infiltration de l'équipe F dans le QG du CCC. Leur but est, dans un premier temps, de parvenir à récupérer la liste des noms, mais également d'obtenir des informations complémentaires sur cette organisation.

 

C'est à ce moment de l'histoire que ça devient réellement intéressant : Beaucoup d'action arrive d''un seul coup, car le CCC a tendu un piège à l'équipe F. De nombreux vampires, assoiffés de sang sortent et tentent de tuer tous les humains sur leur passage. Anzai, qui ne devait pas intervenir, tente de venir rapidement, et finit par sauver Hiwazaki, qui allait être dévoré par deux vampires. Puis il y a de nombreuses révélations en quelques pages, sur la véritable identité de Makimura et Ishimaru, sur les gérants du CCC ainsi que sur Anzai. Et clairement, je ne m'y attendais absolument pas. Peut-être que pour certains, ça paraissait logique, mais je trouve que l'auteur a très bien réussi à gérer ces mystères qui, une fois révélés, ne sont pas du tout ce à quoi je pouvais penser.

 

Alors que j'avais depuis quelques tomes une petite idée de la façon dont se terminerait le manga, après ce septième tome, tout est remis en doute, puisque l'identité de certains haut-placés du CCC est précisée. On sent que l'auteur a encore énormément de choses à développer, sans que ça devienne lassant ou carrément commercial. La qualité du manga est en constante évolution et sait se démarquer du schéma classique, d'une façon suffisamment intelligente pour avoir de la crédibilité.

9
Un tome qui confirme la qualité scénaristique de l’œuvre, qui arrive à surprendre le lecteur et à l'immerger totalement dans l'univers. De l'action, du suspense, des révélations et une certaine morale de la société permettent à ce tome de s'élever au rang supérieur et de proposer une nouvelle tournure à l'intrigue générale qui n'en sera que meilleure. Une série qui mérite d'être lue !

Achetez DevilslineT.7 chez nos partenaires

pub

Partagez cette news :

par Niwo

Grand fan de philosophie et de psychologie, je préfère les séries assez profondes avec une certaine maturité. Je lis des mangas depuis ma tendre enfance et depuis je n'ai jamais arrêté de m'y intéresser. J'ai besoin qu'on me force à réfléchir et remettre en cause la société dans laquelle on vit pour réellement apprécier une oeuvre (Inio Asano entre autres.).

Site/blog perso : https://www.youtube.com/c/niwomanga

Contenu associé

Devilsline (Manga), Devilsline T.7

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

2 commentaires

Avatar de snoopy

Même si ma note est moins élevée à cause de la trop grande difficulté à restituer les personnages et une intrigue qui partait dans tous les sens, je suis assez d'accord avec toi sur le fait que cette série vaut vraiment le coup d'œil ! Espérons que l'auteur continue sur cette voie car ce tome est franchement bon.

Avatar de ookami shiroi

Plutôt d'accord avec cette critique, je dois dire que lorsque j'avais acheté les premiers tomes, lors de leur sortie, j'avais vraiment appréhendé, aujourd'hui, je ne regrette pas mon achat. Cette série est vraiment bien ficellée.