Critique Coq de Combat

Propulsé dans une maison de redressement pour avoir tué ses parents, Ryô Narushima, jeune étudiant promis à un avenir brillant, va plonger en enfer. Violé et humilié, Ryô finira par apprendre le Karaté, enseigné par un professeur plutôt atypique, au passé mystérieux, préférant la violence au sport.

On va être direct: Ryô, le personnage principal, celui que l'on va suivre tout au long de la série, est un parfait salaud. C'est tout simplement le premier personnage que je découvre avec un état d'esprit aussi vil, sombre et cruel. Il ne reculera devant rien pour arriver à ses fins. Hommes, femmes, vieillards, peu importe qui peut bien croiser sa route. A la moindre contrariété physique ou verbale, c'est la mort.

Doigts et pieds dans les yeux, coup droit dans la gorge, arrachage de pénis avec les dents, cassage de bras, coup de pieds retourné dans la nuque, éclatement des testicules...

Ryô est un tueur qui ne reculera devant rien histoire de bien bousiller le moral de son adversaire avant un combat, au point de se doper si celui-ci est plus balèze que lui ou à carrément s'en prendre à sa famille.

Et ne vous attendez surtout pas à son mea culpa. Ryô, c'est le démon en personne. Un mix entre Vegeta et Tetsuo, en retirant le capital sympathie de ces deux derniers.

On pourrait ainsi se demander si l'univers dans lequel évolue notre personnage est tout autant horrible. Et bien non. Ryô, s'est lui même propulsé dans la délinquance. Tous ses choix, il les a fait lui-même. Son instinct de survie ayant toujours été son plus grand leitmotiv.

Les personnages secondaires ne sont pas en reste, avec pour chacun un background très intéressant. Mention spéciale pour l'un des plus grands adversaires de notre héros, Naoto Sugawara, avec un passé plus qu'hallucinant expliqué dans un chapitre d'une qualité rare.

En plus d'un scénario, d'un récit et d'une narration incroyables, Coq de combat c'est aussi un dessin magnifique. Les scènes de combats sont époustouflantes et merveilleusement découpées. Les décors portent l'œuvre et nous plongent dans l'histoire de Ryo, dont on a peine à sortir indemnes.

9
Globalement, Coq de combat est une œuvre grandiose aussi bien pour son personnage principal que pour sa réalisation. Malgré les déboires entre le dessinateur et le scénariste, qui a quitté l'aventure en cours de chemin, l'œuvre reste intacte du début jusqu'à la fin. On retrouva une incohérence par-ci par-là, mais rien de bien grave. En tout cas, rien qui ne pourrait perturber votre lecture. A lire de toute urgence avant que l'intégralité de l'œuvre ne devienne difficile à acquérir.

Achetez Coq de Combat chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Ksndr

Lecteur assidu et auteur (amateur) de mangas, je me passionne toujours autant pour la création, la lecture et la collection de nos petits livres en papier recyclé !

Site/blog perso : https://www.mangadraft.com/manga/3437-99

Contenu associé

Coq de Combat T.1, Coq de Combat (Manga)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

1 commentaire

Avatar de yoc950

En tout cas le pseudo est assez étrange