Critique Boruto 1

À l'image de Dragon Ball, la fin de Naruto semble avoir été l'élément déclencheur d'une production intensive autour de la franchise. En effet, entre nouveaux films, romans, figurines et autres jeux vidéo, le constat est simple : la folie des amateurs de notre petit Ninja blond n'est pas prête de s'arrêter aussitôt. C'est donc pourquoi en voyant arriver ce qui s'annonce comme la suite spirituelle du manga original laisse place au doute plutôt qu'à l'espoir, tant le désir d'épuiser jusqu'à la moelle l'univers engendré par Kishimoto ne fait aucun doute.

Ainsi, Boruto: Naruto Next Generations, titre horrible par ailleurs, n'est-il qu'un énième produit marketing ou une véritable oeuvre à part entière ? Pour répondre à cette question, affutez vos shurikens et partons directement en mission ensemble.

Tout commence donc au sein du fameux village de Konoha, ce dernier entièrement détruit par ce qui semble être un jeune antagoniste très puissant, celui-ci face à un Boruto très charismatique dès les premières pages. L'ère des shinobis est à notre grande surprise décrite comme révolue, et un face à face plein de tension semble être sur le point d'éclore. Pourtant, cela n'est évidemment qu'une intelligente entrée en scène rapidement coupée, chose logique. N'en demeure qu'elle reste très efficace, car elle annonce clairement où le récit se dirige tout en prenant aux tripes.

Ensuite, à l'image du film éponyme, ce premier tome offre la possibilité de suivre les prémices de l'aventure du jeune fils de notre tendre septième hokage. Seulement, le fil de rouge de l'intrigue n'est nul autre que la relation proche comme conflictuelle que père et fils entretiennent. Plutôt bien mise en scène grâce à certains passages réussis, elle reste néanmoins trop lisse au-delà de sommaire afin de pouvoir réellement aiguiser notre attention. Une caractéristique très intéressante à approfondir lors d'un prochain volume, étant donné un désir de reconnaissance réciproque entre ces deux personnages, cela pouvant apporter de grands moments.

À posteriori, une grande partie du récit restera calquée sur la réalisation du même nom, mot à mot et exactement les scènes s'y trouvant. C'est à dire, que nous pourrons découvrir avec plaisir un affrontement court mais haletant, une rencontre étonnante entre Boruto et Sasuke, puis par la suite les premiers examens permettant de rentrer dans les ninjas de moyenne classe. Cela n'est pas nécessairement regrettable, puisque certains n'auront évidemment pas encore regardé cette production. Hélas pour les autres, le tout semble bien désuet. Le fait est que les péripéties offertes ici s'annoncent clairement pensées pour un anime, résultant alors sur un rythme clairement mal équilibré.

Cependant, dans sa globalité ce volet tient la route, et offre des scènes inédites très agréables, dont une se trouvant vers les dernières pages. Et que dire si cette partie vaut clairement le coup, rattrapant parfois même les plus gros défauts évoqués. Retrouver un certain personnage est une énorme surprise, celle-ci actrice d'une certaine montée d'adrénaline. Par contre, là où il est difficile de trouver des excuses, c'est lorsqu'il s'agit des dessins d'Ikemoto, frôlant parfois le mauvais goût par le biais de traits grossiers et d'une mise en scène qui laisse à désirer...

5
Pas nécessairement bon et pas nécessairement mauvais, ce premier tome de Boruto se révèle simplement moyen, résultant donc évidemment sur une note de 5. Cependant, malgré des défauts clairement visibles, l'oeuvre semble en avoir dans le ventre pour pouvoir combler les fans de Naruto. Avec des dessins d'une meilleure qualité, et un rythme bien plus équilibré, le manga aura déjà quelques atouts dans sa poche. Allez, espérons le meilleur pour la suite !
  • Retrouver Naruto et d'autres personnages iconiques.
  • Toujours agréable de voir notre ancien héros en tant que père.
  • Un affrontement en particulier.
  • Le début et la fin du tome.
  • Un rythme saccadé et mal équilibré.
  • Des dessins clairement en deçà des attentes.
  • Sasuke juste horrible visuellement (oui c'est un défaut).
  • Un manque de "vie" propre à quasiment tous les personnages.

Achetez BorutoT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Asagari

Vraisemblablement passionné par le manga mais aussi la culture japonaise depuis mon enfance, je demeure ainsi un féru de la lecture papier au-delà d'un consommateur invétéré de ce genre. Sans réel style favori prédéfini, j'apprécie la majorité des titres car ils sont la recette d'une évasion réussie pour les lecteurs. Une opportunité alors agréable surtout durant des périodes bien sombres comme aujourd'hui.

Contenu associé

Boruto (Manga), Boruto T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

1 commentaire

Avatar de Yod06

Plutôt d'accord pour l'ensemble de la critique du livre qui se trouve être un tome 1 satisfaisant et laisse présager une plutôt bonne suite malgré une approche aguicheuse pour faire prospérer un peu plus le marketing Naruto. Mais là où je ne suis pas du tout d'accord c'est de dire que les dessins sont mauvais, à vrai dire les dessins sont même excellents, sortent des normes du manga et sont extrêmement typés. Ikemoto a un trait propre à lui et quand j'ai vu que c'était lui qui allait prendre la relève de Boruto c'est le premier argument qui m'a fait acheter ce manga. Je trouvais qu'après un kishimoto qui se déclinait petit à petit dans un dessin brouillon et peu lisible depuis une 20aines de tomes, le trait épuré et stylisé d'ikemoto nous donne un nouveau vent de fraîcheur à la série. Les personnages sont vraiment classes ( sasuke aussi ) et ça fait plaisir de redécouvrir l'univers sous un nouvel angle graphique plus mature. Et avec ça on sent une réelle facilité à dessiner des poses gestuelles et vivantes, ce qui profite énormément au dynamique des scènes de combat ( qui perdaient en qualité dans Naruto ), avec cela un découpage bien aéré et pas trop chargé en cases. CEPENDANT, malgré toute mon éloge du dessin d'Ikemoto, force est de constater qu'à la fin de ma lecture, je me suis dit "Ca colle pas à l'univers Naruto". Le style est froid et les personnages sont presque typés ninja street/hip hop, avec un côté quelque peu grossier et aguicheur. L'ensemble semble vraiment en retrait par rapport à l'oeuvre originale, beaucoup trop adulte au final pour une histoire d'enfants-ninja, et aussi beaucoup trop moderne ( bien que Boruto se veut plus moderne ). A mon avis ce sont surtout les nouveaux méchants qui vont le plus profiter de ce changement de style. Bref, tout ça pour dire que le dessin est VRAIMENT loin d'être mauvais si ce n'est quelques soucis de proportions ( qui collent au style ), mais après un Naruto avec des personnages pleins d'empathie et de profondeur, la froideur d'ikemoto nous en donne le sentiment inverse. Ceci dit je suis content que nous n’ayons pas affaire à un clone de kishimoto et qu'on laisse à Ikemoto toute sa personnalité graphique, d'autant plus qu'il est le seul à pouvoir accomplir la difficile tache de continuer à nous faire vibrer avec Naruto. Alors que ça semblait peine perdue, ce nouvel angle était peut-être la seule solution pour continuer à faire prospérer le manga. Au final, un très bon dessinateur, un très bon choix, reste à voir si la suite de l'histoire va finir par coller au style, ou inversement.