Critique Le Couvent des damnées 2

Après un premier tome plutôt convaincant, c'est avec impatience que j'ai débuté la lecture de ce deuxième volume du couvent des damnées. Maintenant qu'Ella et ses comparses ont découvert que la nourriture contenait une drogue destinée à rendre les jeunes filles dociles et croyantes, elles doivent trouver un moyen de se nourrir autrement. C'est en tentant une sortie nocturne qu'elles aperçoivent une jeune fille qui a manifestement réussi à sortir du dortoir. Il s'agit d'une certaine Thea, mais peuvent-elles lui faire confiance ?


L'heure est donc à l'évasion mais ce qui est intéressant c'est qu'Ella n'a aucunement l'intention de s'échapper sans s'être vengée ! Elle veut donc rester dans ce couvent jusqu'à avoir l'occasion de tuer la responsable de la mort de sa mère adoptive. Encore une preuve de sa grande détermination. Elle préfère la vengeance à la liberté. Ce personnage est toujours aussi intéressant et ses réactions face à l'adversité, surprenantes. A côté d'elle, les autres jeunes filles paraissent bien moins déterminées et courageuses. En fait Ella est à la limite de l'anti-héroïne. Elle est loin d'être toute blanche et même si elle s'oppose à "méchants", son état d'esprit n'est pas d'une moralité absolue.


L'auteur développe tranquillement ses personnages et ne perd pas pour autant trop de temps dans ce tome. Même si la première partie du tome m'a paru un peu poussive avec l'histoire peu convaincante du "mur du repentir" et m'a même un peu ennuyé, la seconde moitié rassure avec l'arrivée d'un nouveau personnage qui va changer la donne et mettre à mal les plans d'Ella. C'est d'ailleurs un passage assez inattendu et on hésite entre être agréablement surpris ou un peu déçu. Mais l'histoire avance finalement plutôt bien et on sent que l'auteur ne veut pas relâcher la pression, ce qui est de bonne augure pour la suite. Il ne s'enferme pas dans le style "historique" pur et s'en sert juste pour intégrer des éléments perturbateurs et rendre son scénario non linéaire. 


En tout cas, espérons que l'auteur décide de faire une série courte car si le scénario suit sa logique initiale, nul besoin de trop faire durer et cela s'est déjà fait ressentir dans ce deuxième tome.

6
Globalement, ce deuxième tome est satisfaisant mais offre une première partie discutable et peu convaincante à mon sens. Heureusement, l'auteur en a encore sous la pédale et nous offre un final surprenant et palpitant qui réconcilie directement le lecteur avec la série. Le problème c'est qu'on a déjà l'impression d'avoir presque atteint le climax de la série au bout de seulement deux tomes ! Donc espérons que l'auteur saura tenir le rythme sans faire tourner l'histoire en rond. Un sentiment un peu mitigé pour ma part mais quand même positif au final.

Achetez Le Couvent des damnéesT.2 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Skeet

Créateur de Manga Sanctuary et avant tout lecteur de manga depuis la fin des années 80

Site/blog perso : http://www.manga-sanctuary.com

Contenu associé

Le Couvent des damnées (Manga), Le Couvent des damnées T.2

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

3 commentaires

Avatar de Skeet

@Derelict : oui tu as raison, il faut bien décrire un peu tout ça mais c'est plutôt la façon dont cela a été fait qui ne m'a pas trop plu. Et comme je l'ai expliqué, c'est surtout avec cette histoire du mur de repentir que j'ai trouvée mal amenée et surtout pas convaincante. Pour le reste, je suis confiant et tant que le personnage d'Ella sera aussi bien exploité, ce manga restera intéressant.

Avatar de DéesseVonKiki

Bon, espérons que ce début de tome 2 ne soit qu'une fausse route de l'auteur et que la suite nous mette sous pression jusqu'à la fin.

Avatar de Derelict

Pour le nombre de tomes, on sait déjà que la série finira avec son 6ème tome qui devrait sortir prochainement. Après sur ce tome 2, c'est vrai que la deuxième partie est la plus intéressante , mais bon fallait quand même à un moment donné montrer la vie quotidienne au couvent, les corvées, comment nos héroïnes se débrouillent pour survivre sans se faire laver le cerveau , les sacrifices qu'elles font, profiter pour étoffer un peu les autres persos autour d'Ella , etc , pas forcément le meilleur passage mais c'était nécessaire dans une certaine mesure je pense, perso ça m'a pas ennuyé plus que ça, et puis y a quelques révélations/secrets à propos du couvent et de l'ordre du Claustrum pour maintenir l’intérêt du lecteur. Vu comment les choses s’accélèrent en fin tome, l'auteur aura probablement pas le temps de revenir trop sur le quotidien des novices au couvent donc c'était peut être le bon moment pour le faire. Merci pour la chronique. PS: Ella est vraiment un personnage bien réussi :)