Critique Le journal de Kanoko 1

Petite nouveauté de fin d'année, les éditions pika nous invitent à découvrir le travail d’une toute nouvelle mangaka à travers une série en trois tomes qui a connu un petit succès dans son pays d’origine. Grâce à ce dernier, Ririko Tsujita a d’ailleurs écrit une suite qui sera également publiée par Pika et dans laquelle on suivra les aventures de l’héroïne au lycée ; une bonne idée car les lectrices qui auront été séduites par Kanoko auront envie de la découvrir des années plus tard. Si la couverture se veut typiquement shojo avec sa dominante de rose, le synopsis laisse transparaître une certaine originalité qui donne envie de découvrir le titre. Alors qu’en est-il ?

"Je suis l'observatrice absolue de toute cette comédie humaine"

Kanoko Naédoko, collégienne en classe de 3e, ne cherche absolument pas à se faire des amis. Elle préfère la solitude qui lui permet de scruter puis d’analyser froidement le monde que l’entoure : triangles amoureux, intrigues entre un professeur et son élève, clubs de filles dépressives… Rien ni personne n’échappe à son regard acéré ! Kanoko observe inlassablement la comédie humaine et son déferlement d’émotions contradictoires. Mais sous la carapace cynique se cache peut-être un cœur tendre…

"Un concept bien trouvé et porté par une héroïne atypique et attachante "

On découvre très vite le petit vice de notre petite Kanoko qui prend littéralement son pied en observant ses camarades et en prenant note de petites anecdotes croustillantes dans son journal intime. Le milieu scolaire se prête parfaitement à l’exercice car il est bien souvent le théâtre de toutes sortes de petits drames gravitant souvent autour d’intrigues amoureuses. On n’aura donc pas le temps de s’ennuyer puisque ce premier tome regroupe cinq petites histoires dans lesquels Kanoko connaîtra quelques mésaventures à cause de sa manie de vouloir toujours s’immiscer dans les affaires des autres.

Un premier triangle amoureux va d'ailleurs attirer toute son attention, il faut dire qu’entre la jolie fille attirée par le beau gosse de la classe pas intéressé mais qui prend son pied à faire enrager l’autre beau gosse qui s’est amouracher de cette même fille (vous suivez ?), notre héroïne ne sera plus où donner de la tête. Si l’attitude curieuse et un peu moqueuse de Kanoko prête à sourire, c’est bien l’évolution de leurs relations qui se révélera intéressante et déclenchera par la même occasion quelques fou rires. En effet, toute observatrice qui se respecte ne dois en aucun cas ressentir quoi que ce soit pour les sujets observés et pourtant désireuse de pousser ses recherches un peu plus loin Kanoko va décider de passer à l’action. En se rapprochant d'eux, elle va ainsi pouvoir confirmer ou infirmer ses allégations mais la jeune fille ne s'attendait pas du tout à se faire des amis.

Dans cette première histoire que compose ce recueil, les protagonistes ne seront certes pas très originaux entre le beau gosse fleur bleu, la fille canon ultra niaise et l'autre beau gosse superficiel mais l'évolution de leur relation avec Kanoko amènera son lot de situations cocasses et fait que finalement on se prendra au jeu. On découvrira également que derrière son petit jeu d’observatrice, l’héroïne cache une profonde blessure rendant ainsi la fin touchante avec déjà une évolution positive pour cette dernière. Par contre, je ne sais pas si je suis la seule à être dans le cas mais je n'ai pas bien saisi le petit délire autour des lettres du début mais fort heureusement l’auteure est vite passée à autre chose.

"Il y en a pour tous les goûts "

Comme je vous l’ai dit un peu plus haut, il s’agit d’un recueil d’histoires offrant des petites intrigues assez variées ; de la romance entre professeur/élève en passant par le relooking du vilain petit canard. Dans un premier temps, on sera un peu décontenancé de voir l'héroïne changer d'école a chaque nouveau chapitre sans qu'aucune explication ne nous soit fournie rendant ainsi le début assez répétitif. On sera également un peu déçu de ne pas retrouver nos trois lascars du début dont l’amitié permettait à Kanoko de sortir de sa bulle mais l'apparition répétée d’Haru dans pratiquement toutes les histoires et les petites retrouvailles a la fin viendront combler le manque ressenti ; l’auteure y reviendra probablement dans les deux tomes qui suivent si on en juge les couvertures.

D'ailleurs, Haru a bien changé depuis son premier échange avec Kanoko. Le jeune homme aurait il des sentiments pour notre héroïne ? Pour l’instant, l’auteure ne fait que nous mettre la puce à l’oreille mais on ne serait en tout cas pas contre et c’est d’ailleurs une des raisons qui pousserait à acheter le journal de Kanoko, années lycée.

Bien que les points de départs des histoires soient quelque peu assez convenus (on pourrait même parler de clichés), elles sont toutes plus ou moins abouties. De plus, le regard critique et la perspicacité de notre héroïne les rendent plus agréables à suivre et apportent quelques sympathiques retournements de situations.

Graphiquement, le trait de Ririko Tsujita est un peu brouillon et vieillot mais colle bien au genre. L’ensemble se révèle agréable avec une mise en scène plus ou moins maîtrisée et des émotions plutôt bien retranscrites. On saluera la bonne initiative de changer les visuels de couvertures qui font plus actuels que les originaux. L’édition reste dans les standards de Pika, rien à redire.

6
Ne vous attardez pas sur la note car même si le titre n’est pas exempt de défaut, on passera réellement un bon moment de lecture en compagnie de Kanoko et toute sa bande. Le côté mêle-tout et délirant de l’héroïne nous divertit sans soucis et apporte une certaine fraîcheur au genre. Si vous cherchez un petit shojo sans prétention et que vous avez envie de vous vider la tête, feuilletez-le dans votre librairie et vous tomberez peut être sous le charme de l’héroïne. En ce qui me concerne, ce recueil d’histoire m’a suffisamment plu pour que je me laisse tenter par sa suite.

Achetez Le journal de KanokoT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par snoopy

Lectrice assidue et dévoreuse de mangas à plein temps. Collectionneuse dans l'âme, jamais rassasiée au grand désespoir de mes proches.

Contenu associé

Le journal de Kanoko (Manga), Le journal de Kanoko T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire