Critique Goldorak 1

Obligé de fuir sa planète d'origine détruite par les forces maléfiques de Véga, le Prince d'Euphor arrive sur la planète Terre à bord de Goldorak, un des plus puissants robots de l'univers. Il est recueilli par le professeur Procyon qui en fait son fils adoptif et le renomme Actarus. Malheureusement, les forces de Véga arrivent elles aussi sur Terre et Actarus n'a donc d'autre choix que de les combattre avec l'aide d'Alcor, le mythique pilote de Mazinger Z !

Goldorak est une œuvre qui a su marqué toute une génération. Ce manga a été l’un des précurseurs de l’animation japonaise en France. On ne peut que remercier l’éditeur Black box d’avoir remis cette saga au goût du jour avec une série en 4 tomes mais également un one-shot que nous allons analyser plus en détails. Ce tome parviendra-t-il à satisfaire les fans de la série ? Nous allons le voir tout de suite !

Dès le départ, on nous plonge dans le contexte et l’introduction est très dynamique. Actarus annonce aux siens que la Terre est en danger. En effet, l’empereur Vega menace de détruire la planète bleue afin d’en prendre possession. Le récit ne traîne pas et au bout de quelques pages, il y a des explosions de partout et l’agitation gagne les citoyens. Une véritable apocalypse ! Il y a énormément d’action, de combats avec des techniques plus inventives les unes que les autres qui rendent les affrontements originaux. Tout au long du tome les combats entre robots géants s’enchaînent et on ne s’ennuie vraiment pas.

Vous vous demandez peut-être pourquoi cette série a-t-elle eu autant de succès ? Et bien grâce à ce one-shot, on comprend rapidement les raisons. Tout d’abord, cette série aborde le thème de l’espace et d’une culture qui provient d’un univers inconnu. Et c’est très certainement ce qui a plu au public. Dans les années 70, les ovnis étaient un véritable phénomène de société et on ne jurait que par cela. Autre force de l’histoire, c’est bien évidemment son enjeu : il faut sauver la Terre, rien que cela ! Goldorak détient l’avenir de l’humanité entre ses mains. Il devient ainsi un héros épique, le protecteur de l’espèce humaine. On peut tout simplement s’identifier à lui. Pour couronner le tout, la série possède un dessin dépaysant avec de nombreuses planètes et des vaisseaux qui regorgent de nouvelles technologies. Un régal pour le lecteur !

Mais revenons-en à la trame principale de ce one-shot car l’empereur Vega ne compte pas en rester là. Effectivement, ses troupes ne vont pas hésiter à utiliser de sombres stratagèmes pour neutraliser le prince d’Euphor. Vous l’aurez compris, on se concentre essentiellement sur l’action dans ce volume mais du coup les relations entre les personnages sont trop survolées. D’ailleurs, tout semble assez expéditif dans ce one-shot. On ne prend pas vraiment le temps de développer l’histoire mais dans une série en un seul tome, on comprend bien pourquoi.

On retrouve de nombreuses références à Mazinger Z et Great Mazinger dans cet opus et croyez-moi, ces deux robots vont être d’une importance capitale. La fin de cet opus va être très mouvementée avec des affrontements intenses. Il y a une multitude d’antagonistes à affronter et ce n’est que mieux pour le spectacle. On en apprend également davantage sur le passé tragique d’Actarus qui vient ajouter encore plus d’intérêt au dénouement de l’histoire. L’ennemi utilise une fois de plus une technique vicieuse, très cruelle qui vient perturber notre protagoniste. Le final de ce one-shot est plutôt surprenant avec un retournement de situation inattendu. Il donnera, sans nul doute, satisfaction au lecteur.

7
Ce one-shot séduit par son ambiance immersive, son rythme explosif et ses personnages tout simplement épiques. Ce volume est un condensé de ce qu’on adore dans Goldorak. Il y a de l’enjeu, de l’action et des combats titanesques. Le seul bémol, c’est que l’histoire est très expéditive et on survole certains aspects de la narration. Mais ne boudons pas notre plaisir, cet opus parviendra à satisfaire les lecteurs les plus nostalgiques ! Les plus: -Mise en scène et affrontements impressionnants -L'enjeu du récit -Le personnage de Goldorak -Rythme effréné Les moins: -Narration expéditive

Achetez GoldorakT.1 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Végéta69

étudiant en filière Littéraire. Passionné de mangas depuis l'âge de 10 ans, j'apprécie autant du shonen que du seinen. Avec mes chroniques, je partage avec vous ma passion en vous proposant mon humble ressenti, tout en essayant de garder un esprit critique et objectif pour vous satisfaire. mail: vegeta69mj@yahoo.fr

Contenu associé

Goldorak (Manga), Goldorak T.1

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

0 commentaire