Critique Oldman 3

Oldman s’est offert un départ fructueux avec deux premiers tomes réussis. Une entrée réussie dans le monde médiéval avec une touche de magie qui sort de l’ordinaire. La série maintient-elle toujours son niveau avec ce troisième opus ? Nous allons le voir tout de suite !

Oldman et ses compagnons se retrouvent coincés dans la ville. Tous les gardes sont à leurs recherches et ce ne sera pas chose facile de s’extirper du guet-apens. Nos protagonistes doivent rapidement trouver une solution. Dès le départ, le lecteur est plongé dans l’action et c’est à un rythme effréné qu’on suit l’évasion d’Oldman. Les relations entre les personnages sont assez particulières donnant parfois lieu à des situations et des dialogues décalés. On s’attache petit à petit à ce groupe qui met tout en œuvre pour faire tomber la Reine.

Comme dans les précédents volumes, c’est toujours un vrai plaisir de suivre les combats à l’épée et au tir à l’arc. C’est le réel point fort de la série qui se familiarise parfaitement avec la période médiévale tout en y ajoutant des éléments originaux et inattendus. Les amateurs du genre seront servis. En revanche, pour ceux qui cherchent un récit historique, mieux vaut passer votre chemin. Ce n’est pas du tout l’objectif de la série. On appréciera davantage la créativité du mangaka.

Le passé des personnages se dévoile habilement au cours du tome ce qui rend l’intrigue encore plus prenante. L’antagoniste est intéressant et utilise un outil de combat plutôt original. De plus, il y a une véritable hostilité entre les personnages qui donne de l’ampleur au conflit entre ces derniers. Même si le principe de la vengeance demeure assez classique, il reste efficace. Le combat qui va suivre va d’ailleurs être d’une très grande intensité. Le lecteur n’a pas le temps de souffler et suit l’opposition entre Hammer et Rebecca avec attention. Le tout servi avec un dessin juste magnifique. Fourni de détails, il correspond parfaitement au contexte.

Finalement, le réel problème de ce volume est qu’il se lit beaucoup trop vite. Résultat, on a l’impression de ne pas tellement avoir avancé dans l’histoire car on s’est essentiellement concentré sur l’affrontement entre Hammer et Rebecca.

8
Oldman poursuit sur sa bonne lancée avec un nouveau tome haletant et riche en action. Certes il y a un peu moins de tours de magie dans ce volume mais il n’en reste pas pour le moins excellent. Le mangaka exploite parfaitement son univers et nous sert des combats intenses avec un dessin bluffant. Ce qui est dommage, c’est que la lecture est trop rapide mais le dernier chapitre présage du très bon pour la suite !

Achetez OldmanT.3 chez nos partenaires

Partagez cette news :

par Végéta69

étudiant en filière Littéraire. Passionné de mangas depuis l'âge de 10 ans, j'apprécie autant du shonen que du seinen. Avec mes chroniques, je partage avec vous ma passion en vous proposant mon humble ressenti, tout en essayant de garder un esprit critique et objectif pour vous satisfaire. mail: vegeta69mj@yahoo.fr

Contenu associé

Oldman T.3, Oldman (Manhua)

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

3 commentaires

Avatar de lilianneterre

Mélanger les époques est un peu (très) hasardeux. Tout dépend, des connaissances historiques du lecteur ou/et de sa possibilité de "suspension d'incrudilité". J'ai de plus en plus de mal. Je préfère un monde totalement fantasy ou fantastique. Quoique les uchronies, pourraient m'intéresser. Enfin, tout dépend souvent pour un titre, qu'il sorte au bon moment.

Avatar de Végéta69

Merci pour ton avis ! Je comprends tout à fait ton point de vue, mélanger les armes et les époques, ça peut rebuter ! Après comme je l'ai évoqué ce n'est pas un titre historique et il y a certaines libertés scénaristiques prises par l'auteur. Personnellement, j'apprécie beaucoup car ce n'est pas commun et ça contribue à la richesse de l'univers d'Oldman :)

Avatar de lilianneterre

J'ai trouvé ce titre un peu trop anachronique : un sorte de fin du "Moyen-Age" avec une sorte de XIXème siècle (à quoi bon des armures ; s'il y a des armes à feu [c'est illogique]). Sinon, les amputations, brrr. (Là, je ne "spoïle" rien : voir la couverture)