Re:Zero – Re:Life in a different world from zero chez Ototo

Double dose : manga et light novel

Le 21 avril 2017 sortira aux éditions Ototo Manga le premier tome de la série Re:Zero – Re:Life in a different world from zero ! dessinée par Daichi MATSUSE sur un scénario original de Nagatsuki TAPPEI.


Subaru Natsuki fait la connaissance d'Émilia, une jeune fille aux longs cheveux d'argent qui l'entraîne dans une dimension peuplée de monstres et d'ennemis en tous genres particulièrement hostiles. Le jeune homme a juré de la protéger, mais il ne résiste pas longtemps dans ce monde violent où il est tué rapidement. Pourtant, il revient d'entre les morts à l'aide d'un pouvoir qui le ramènera toujours à son point de départ. Subaru entame alors un combat perpétuel dans lequel il essaie, peu à peu, de changer le futur, où chaque fois les souvenirs sont à reconstruire...

Ce premier arc adapté du light novel de Nagatsuki TAPPEI compte 2 tomes en tout. Le 2nd tome est déjà prévu en France pour le 12 mai 2017.

 

 

Mais comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, les éditions Ofelbe viennent d'annoncer la parution du premier tome du light novel pour le 8 juin 2017.


D'abord publié sur internet à partir de 2012, ce light novel commencera sa publication en tomes reliés dès 2014. Actuellement, 10 tomes sont déjà sortis au Japon et le 11ème est déjà prévu pour le 23 décembre prochain.

 

Mais n'oublions pas qu'en France, nous avons déjà pu découvrir l'univers de la série grâce à l'adaptation animée en 25 épisodes diffusée cette année sur Crunchyroll.

Sources:

Ototo

Partagez cette news :

par Skeet

Créateur de Manga Sanctuary et avant tout lecteur de manga depuis la fin des années 80

Site/blog perso : http://www.manga-sanctuary.com

Contenu associé

Re:Zero - Re:Life in a different world from zero ! (Manga), Ototo Manga, Nagatsuki TAPPEI, Daichi MATSUSE

Réagir

Il faut être connecté pour pouvoir réagir aux news.

Pas encore membre ? L'inscription est gratuite et rapide :
Devenir membre

42 commentaires

Avatar de Tori

MisogID a écrit:Les 650 à 700 pages se réfèrent aux 2 tomes japonais d'origine pour un tome double. Les 6 à 7 mois comprennent au minimum la phase de traduction et d'adaptation. Par contre, cracher gratuitement sur le boulot des traducteurs et adaptateurs qu'on ne connait absolument pas, c'est soit irresponsable, soit passer pour un gros con. Et j'assume mes propos.

Merci de ne pas insulter les gens...
Et 6 à 7 mois pour 650 à 700 pages, ça fait moins de cinq pages par jour... C'est assez peu, je trouve, si ça ne tient compte que de la traduction (même si, évidemment, un traducteur a plusieurs traductions en cours simultanément). Ton premier message était un peu ambigu, d'ailleurs : Le fait que la durée de 6 à 7 mois correspondait au temps de localisation global d'Ofelbe ou s'il s'agissait uniquement du temps que le traducteur prenait n'était pas très clair...

Tori.

Avatar de Derelict

"Glénat va sortir un roman de Tokyo Ghoul à 6,90€... ~___^ "

et j'espère bien qu'ils vont tous les sortir, et pas nous faire comme les d gray man reverse, en sortir que 2/3 :(

Avatar de MisogID

"Donc pas plus compliquer à traduire qu'un manga et comme je dis voir même plus simple, pas de SFX et autre onomatopées, pas besoin de trouver une tournure pour faire rentrer le texte dans une petite bulle. Il y a juste plus de mots alors OK cela prends du temps mais 6 ou 7 mois??? Ce sont des pro qu'ils embauchent ou des étudiants??? Et vous les trouvé ou les LN de 650 à 700 pages parce que le plus gros que j'ai vu c'est un "log horizon" tome double qui fait 473 pages et un tome simple par exemple "Re: Zero" fait 240 pages"

Les 650 à 700 pages se réfèrent aux 2 tomes japonais d'origine pour un tome double. Les 6 à 7 mois comprennent au minimum la phase de traduction et d'adaptation. Par contre, cracher gratuitement sur le boulot des traducteurs et adaptateurs qu'on ne connait absolument pas, c'est soit irresponsable, soit passer pour un gros con. Et j'assume mes propos.

Faut juste retenir le fait qu'une traduction de LN demande un coût et un temps plus important que pour un manga.

"Quand je parlais de prix dégressif (et non pas répressif oups), je pensais plus à un système de fidélité pour les plus gros clients. Le LN est un marché novateur, en grande partie inédit en France, pourquoi ne pas innover aussi dans la manière de vendre, quand à côté la société tend de plus en plus vers le dématérialisé et rend donc la vente de livres physiques de plus en plus compliqué. L'abonnement je le répète pourrait être aussi une solution."

Problèmes :
- Le prix dégressif est absurde, dans la mesure où le nombre de lecteurs diminue généralement au fil des tomes (du coup les recettes baissent, et c'est demander à ce que la série s'écrase en plein vol).
- Fidéliser les gros lecteurs, soit. Mais c'est trop complexe à organiser : soit on demande aux distributeurs de faire des efforts pour un petit éditeur (c'est absurde), soit on créé un canal maison qui n'offre pas la même visibilité & disponibilité dont certains se plaignent (mais la y'a comme un gros paradoxe). A cela s'ajoute la loi sur le livre (contraintes) et les exigences des ayants droits (pas sûr qu'ils soient convaincus à l'idée de ne pas passer par les libraires pour proposer des livres pourtant destinés à un assez large public).

L'intention est peut-être louable, mais les suggestions sont très mal pensées.

Avatar de Tori

DéesseVonKiki a écrit:PS: tu jouais à quoi ?

À utiliser la zone Wi-Fi de la gare pour surfer avec ma 3DS...

Bon, je réponds un peu en vrac et en vitesse...
Je ne sais plus qui parlait du prix des licence... C'est vrai que je pense que les deux gros pôles de dépense sont l'impression et l'achat de la licence... La traduction ne revient à mon avis pas si cher que ça (et, normalement, la traduction est rémunérée en volume, pas en durée, il me semble...).
Ah, et si la traduction d'un LN et d'un manga est certes différente, celle du manga est certes plus rapide,mais tout le travail d'adaptation (onomatopées, volume des bulles, adaptation graphique, etc.), qui n'a pas lieu pour un LN a un coût tout de même, et c'est à prendre en compte.

eenangel a écrit:"Ils partent sur le base qu'un LN est de la littérature légère. On est d'accord que c'est le cas au Japon, mais ce n'est plus le cas en France"

Euh alors la j'ai un peu de mal à comprendre en quoi un LN Japonais serait différent d'un LN Français?
[...]
Donc en quoi un LN Japonais serait différent? Ce n'est pas la traduction qui rend un livre différent ou alors il dénature l'oeuvre d'origine.

J'avoue que je ne comprends pas, moi non plus, cet argument... L'œuvre change de nature en passant les frontières ? O___o

Ce que je ne comprends pas, moi, c'est pourquoi Ofelbe n'a pas sorti ses LN au format poche : le coût serait moindre, et on pourrait les ranger à côté des mangas quand il en existe une adaptation en manga...

Tori.
PS : Glénat va sortir un roman de Tokyo Ghoul à 6,90€... ~___^

Avatar de DéesseVonKiki

@levine-12: Oui voilà, tout est une question de priorité. Il faut faire des choix quand les passions sont nombreuses et variées. C'est mon cas.
Un dernier point, puis je m'arrêterai là: Quand je parlais de prix dégressif (et non pas répressif oups), je pensais plus à un système de fidélité pour les plus gros clients. Le LN est un marché novateur, en grande partie inédit en France, pourquoi ne pas innover aussi dans la manière de vendre, quand à côté la société tend de plus en plus vers le dématérialisé et rend donc la vente de livres physiques de plus en plus compliqué. L'abonnement je le répète pourrait être aussi une solution.

Avatar de eenangel

"Ils partent sur le base qu'un LN est de la littérature légère. On est d'accord que c'est le cas au Japon, mais ce n'est plus le cas en France"

Euh alors la j'ai un peu de mal à comprendre en quoi un LN Japonais serait différent d'un LN Français? Sur le contenu en tout cas je ne parle pas d'un contenant. C'est ce qui compte le plus pour moi d'ailleurs, l'histoire, ensuite la qualité du papier compte un peu pour le confort de lecture et la solidité général du bouquin. Le reste je ne leur demande pas trop de chichis.
Donc en quoi un LN Japonais serait différent? Ce n'est pas la traduction qui rend un livre différent ou alors il dénature l'oeuvre d'origine.
Je sais bien qu'il faut adapter le livre, nous n'avons pas la même culture, pas les même expressions il faut qu'une personne lambda puisse comprendre. Même si beaucoup de lecteur des LN viennent du monde du manga et perçoive un peu les expressions.

"Ça se compte en mois, ou alors faut trouver des traducteurs capables de bien traduire en quelques semaines et pour un prix à peu près similaire. Bonne chance pour en trouver, j'imagine qu'Ofelbe dirait pas non si un tel profil apparaît (un tome double de 650 à 700 pages leur demande 6 à 7 mois de travail). "

Et cette histoire de dire qu'ils ont beaucoup plus de boulot je trouve cela exagéré, oui OK il y a beaucoup plus de texte a traduire, mais ce n'est que du texte. Qui plus est assez simple (pour un professionnel j'entends), du niveau d'un ado japonais. Donc pas plus compliquer à traduire qu'un manga et comme je dis voir même plus simple, pas de SFX et autre onomatopées, pas besoin de trouver une tournure pour faire rentrer le texte dans une petite bulle. Il y a juste plus de mots alors OK cela prends du temps mais 6 ou 7 mois??? Ce sont des pro qu'ils embauchent ou des étudiants??? Et vous les trouvé ou les LN de 650 à 700 pages parce que le plus gros que j'ai vu c'est un "log horizon" tome double qui fait 473 pages et un tome simple par exemple "Re: Zero" fait 240 pages

Je prenait l'exemple des Bragelonne d'une par parce que je le connais et c'est de la littérature qui vise à peu près la même tranche d'age que les LN, ou un peu plus vieux peut-être. Mais comme disait DeesseVonKiKi ces tomes sont bien plus gros et de meilleurs qualité (il "manque" les illustrations si on veut). J'avoue (comme pour les LN d'ailleurs) que si le tome m’intéresse vraiment je vais l'acheter même à 25€ mais il faut que je le veuille vraiment sinon j'attends la version poche

Avatar de Willos

Comme on en convient tous, pour le public ados/manga, niveau investissement, si vous avez pas moyen pour que papa-maman-trente-glorieuses vous paye le différentiel (+/- 10€) avec votre budget manga (ou faites raquer papy-mamie) pour l'achat d'un "VRAI LIVRE" tous les 6 mois, alors commencez par investir dans des points d'éloquence (à quoi servent toutes vos lectures ?) :roll:

Avatar de levine_12

DéesseVonKiki,

Loin de moi l'idée de penser que vous êtes "égoïste" ou "stupide" pour une histoire de prix de livre. Je tiens juste à informer les personnes que le travail fourni sur un LN n'est pas comparable au travail effectué sur un manga, notamment en termes de trad-adapt-correction. On a donc des coûts qui "explosent" et qui jouent également sur le prix des livres.
Le temps passé est plus important et cela a un prix.
(Après, je n'ai jamais dit que celui-ci était plus élevé que pour un Murakami. Je comparais surtout aux coûts pour les mangas. Cela dépend également de la pagination bien entendu.)
À noter que les bons trad ont également un prix. Ah ah. (chose normale bien évidemment)
La mise en page est également à prendre en compte afin de respecter les règles typographiques en vigueur dans les romans.
Vérifier ces règles sur 300, 400, 500 pages a également un coût. Il y a donc plusieurs choses à prendre en compte et j'ai l'impression que certaines personnes les oublient, ce qui me peine.

En soit, je suis d'accord sur plusieurs points que vous avez pu énoncé.
Les livres de Bragelonne sont d'ailleurs plus chers que les livres Ofelbe pour les raisons que vous invoquez. En ce qui concerne les illustrations, Ofelbe fait avec ce qu'ils ont (^^), mais les pages couleur ont tout de même un coût supplémentaire (c'est d'ailleurs pour cette raison que dans certains mangas, elles sont oubliées... ou mises en niveaux de gris).
Après, il faudrait également prendre en compte l'achat des droits. Est-ce qu'une licence LN coûte plus chère ? Bonne question...

Autre point sur lequel je vous rejoins, le critère du nombre de tomes...
Comme vous le dites, les LN ont le désavantage d'avoir un nombre important de tomes (comme les mangas), et cela a un impact sur les finances des lecteurs. Nous sommes d'accord et l'éditeur en est également conscients.
Le problème est que ce désavantage touche également l'éditeur, car (comme pour les mangas) le nombre de lecteurs diminue au fur et à mesure... les achats se font moins rapidement. Il y a donc une perte de lectorat qui doit être prise en compte par les éditeurs (de mangas et de LN) qui s'impacte sûrement sur les prix pratiqués.
Le problème est que les réactions des uns impactent les réactions des autres...
C'est aussi pour cette raison que publier des LN est un risque, car le critère longueur fait plus peur et je pense que c'est aussi pour cette raison qu'Ofelbe a décidé de sortir une collection avec des tomes doubles. :)

C'est aussi ce critère qui distingue Ofelbe des autres éditeurs de romans : la longueur des sagas.
Il est plus facile de se lancer dans Hunger Games, Harry Potter ou Phobos que dans SAO qui fera... 10 tomes !

Après, est-ce que l'éditeur peut vraiment baisser ces prix sur le seul critère de la longueur en oubliant les coûts de trad-adapt-correc + les coûts d'impression... (et les droits, etc)... ?
C'est également un pari risqué, car il y aura des lecteurs qui quitteront le navire...
C'est affolant la perte de lectorat entre le tome 1 et le tome 2 d'un même manga. Plus les délais sont longs, plus les lecteurs passent à autre chose...
C'est aussi un problème pour Ofelbe que ne connaissent pas (ou moins) forcément les éditeurs de romans classiques, car ils publient des sagas moins longues ou des OS.

On est également d'accord sur le public visé qui a des moyens limités (et qui doit également acheter des mangas)...

Cependant, le but de l'éditeur d'élargir son public et peut-être que s'il y arrive, les ventes seront plus importantes et les prix pourront baisser. C'est aussi chose à prendre en compte.
Agrandir son public revient à baisser ces coûts d'impression, car les tirages sont forcément plus importants. Aujourd'hui, et je rejoins Tori sur ce point, les coûts d'impression d'Ofelbe sont plus importants que ceux des autres éditeurs de romans, car le LN est encore un marché de niche. C'est un critère à prendre en compte pour le prix de vente (qui reste pourtant similaire à celui d'un roman PKJ, Hachette, etc.)

Après personnellement, sur le format, quand je compare avec des éditeur jeunesse type éditions R, PKJ, Hachette, Lumen, etc. La qualité reste la même (niveau papier et couverture).
Par contre, les éditeurs de Fantasy peuvent parfois proposer de très beaux livres avec des couvertures rigides, nous sommes d'accord.

Comme vous pouvez le dire, on ne peut pas tout acheter, on doit donc faire des choix et ceux-ci dépendent de nos goûts, de nos finances et de notre envie du moment...

J'espère simplement que ces messages auront permis "aux deux camps" (bouhhh cette expression) de moins camper sur leurs positions. :)

Avatar de MisogID

"Alors si j'ai bien capté, parce que je considère les LN en France trop chers, je suis "égoïste", implicitement "stupide" (puisque je ne me rends pas compte du boulot derrière), et je ne lis que des mangas. Mince j'ai le cerveau d'un poulpe."

Vu certains arguments précédemment évoqués ici et là... la réponse ne peut être que oui. Vraiment, je me demande si je m'adresse à une lectrice qui vit en France, vu la méconnaissance totale de connaissances de base sur le livre dans le pays (le prix dégressif, je suis pas certain que ça soit légal, et ne parlons pas des ayants droits qui vont crier au scandale).

D'ailleurs, je sais ce que je dis à propos du milieu professionnel niveau délais et quantité de travail en traduction/adaptation de LN, alors les préjugés... merci, mais dehors. Entre traduire du manga et traduire du LN, il n'est pas compliqué de savoir lequel attire plus de candidats car plus rapide à travailler et possiblement plus lucratif.

Le fait que seules des séries fleuves soient proposées, ça peut effectivement en freiner certains, on va pas se le cacher.
Perso, je suis pas contre des séries courtes, y'en a certaines qui valent le détour. Le problème, c'est que leur durée de vie en librairie est extrêmement courte. Est-ce un temps suffisant pour mobiliser assez de lecteurs et donc en faire un succès ? Vu l'état actuel du marché, c'est pas gagné.
Quand il y aura des dizaines de milliers de lecteurs réguliers, là on pourra éventuellement évoquer une baisse de prix. Pas avec seulement quelques milliers.

Pour en revenir sur le style d'écriture des LN, il se veut normalement accessible à un public d'adolescents et de jeunes adultes.
Ça n'empêche pas de grosses variations entre séries : si BakaTest a l'un des styles les plus simples au Japon, suffit de passer à du Shana, du Mahouka ou Horizon in the Middle of Nowhere pour trouver beaucoup plus complexe. Et ça se répercute forcément en traduction, sans oublier les références et jeux de mots qui demandent du travail en plus.

Par contre, le commentaire "puisque pas très grande littérature c'est beaucoup de dialogues, donc beaucoup de vide"... viens dire ça aux fans d'Oregairu ou de Monogatari, et on en reparlera. Mais quelle connerie d'entendre ça.

Avatar de Derelict

en tout cas ce débat autour des prix/conception/attente du public est très intéressant ;)

Avatar de DéesseVonKiki

Alors si j'ai bien capté, parce que je considère les LN en France trop chers, je suis "égoïste", implicitement "stupide" (puisque je ne me rends pas compte du boulot derrière), et je ne lis que des mangas. Mince j'ai le cerveau d'un poulpe.

Plus sérieusement, je ne compare que ce qui est comparable. Je suis une très grande lectrice depuis des années. Bien avant les mangas. Je lis de tout mais puisque vous voulez partir sur de la fantasy pour comparer un LN, et bien soit, pas de problème. eeangel cite Bragelonne à plusieurs reprises.
En effet quand un bouquin sort de chez eux, il vaut 25€ pour 400 pages environ. On pourrait donc se dire, ok Ofelbe est dans les bons prix. Sauf que le format n'est pas du tout le même. Là où Bragelonne propose un grand format avec une couverture très travaillée et de grande qualité pour du broché, les LN ne sont ni grands, ni de poche. Pourtant les marges sont identiques aux grands formats et la taille de police s'y avoisine. La couv est certes chouette mais c'est pas non plus ouf de chez ouf en terme de qualité. C'est du bon carton glacé. Les visuels ne sont pas qu'en couleurs et puisque pas très grande littérature c'est beaucoup de dialogues, donc beaucoup de vide.
Mais bon comme eeangel, je trouve Bragelonne trop cher. Cependant je peux craquer sur quelques séries de chez eux car je sais que je ne m'aventure pas pour 10 tomes au minimum comme c'est le cas pour la plupart des LN. Et c'est là que pour moi y'a Maldonne.
Pourquoi je râle à chaque fois qu'une nouvelle licence LN est acquise? Parce que la plupart sont en cours avec des tomes à foison. Le LN est de ce point de vue comme un manga, une série à rallonge. Je suis donc obligée de tenir compte du prix. +130€ pour dix tomes, bah ouais ça me fait mal. Chez Bragelonne j'achète un OS, c'est cher mais j'ai qu'un tome, donc je lis, j'ai ma fin je suis contente et je passe à autre chose.
Je pense qu'Ofelbe devrait soit faire des prix dégressifs, soit instituer une forme d'abonnement pour s'assurer une clientèle et ainsi réduire les coûts. Il est bien évident qu'ils prennent des risques à chaque nouvelle licence et on le sait ce n'est pas parce que sur les réseaux sociaux un titre est plébiscité qu'il va être acheté. Je pense sincèrement que le prix élevé de l'éditeur vient du calcul du risque encouru quand un tome sort.
Cela a déjà été soulevé, la trad, l'adaptation, oui ça prend du temps mais cela ne revient pas plus cher que de traduire un Murakami comme le souligne Tori. Trouver de bons trads Japonais, ce n'est plus une réelle barrière en France, la communauté est grande, très grande.
Je ne comparerai pas avec le travail fourni sur un manga qui dans le fond n'est pas du tout le même. Rien que les SFX c'est la pire galère d'adaptation pour les mangas.
Par contre et là personne ne me contredira, les premiers lecteurs de LN sont en effet des lecteurs de mangas. Ofelbe en joue d'ailleurs beaucoup, en s'associant souvent à Ototo. L'un sort le LN, l'autre le manga et avec un peu de chance l'anime est en streaming ou en coffret physique. La pub c'est bon elle est là. Et donc oui -et là où je te rejoins levine_12- c'est que pour beaucoup ce prix de l'éditeur casse l'envie. Les licences choisies sont principalement destinée à des ados,, leur porte-monnaie n'est pas extensible à l'infini (enfin je crois XD). Je rencontre beaucoup de gens qui sont super intéressés par les titres proposés chez Ofelbe mais qui en voyant le prix et surtout en calculant comme moi le prix total pour la série au long terme, s'en vont direct.
Alors j'espère vraiment qu'à force de licences, qu'en remplissant leur catalogue, le prix finira par baisser. Je considère les LN comme un bouquin de poche, pas plus, aussi je veux bien payer 9, voire 10€ si y'a une bonne longueur mais au-delà je vais avoir du mal. Je préfère payer 50€ pour un livre relié, avec une couverture rigide qui va contenir de belles écritures, de jolis mots, des visuels de haute voltige sur un très bon papier. Un bel objet de collection pour ma bibliothèque. Les LN d'ofelbe sont parfois si fragiles qu'en magasin j'ai déjà vu les pages couleurs pliées en deux à l'intérieur.
Après si Ofelbe fait son beurre à ce prix-là et que leurs clients n'ont rien à redire, banco. Je passe mon chemin c'est tout. Bon oki je le passe en râlant mais je passe quand même :lol:

Avatar de levine_12

Le problème vient du fait que les personnes qui critiquent le prix d'un LN ne se rendent pas compte du travail que cela représente.
Ils partent sur le base qu'un LN est de la littérature légère. On est d'accord que c'est le cas au Japon, mais ce n'est plus le cas en France, car un gros travail d'adaptation est fait derrière afin de proposer une expérience de lecture semblable à ce qu'on peut avoir en litté jeunesse / young adult.
Attention, je ne compare pas un LN avec du Baudelaire, ni même du Murakami. Je compare ce qui est comparable et parle de romans jeunesse / young adult (Hunger Games, Divergeant, Phobos, Oniria, Les gardiens des cités perdues, etc.)
En prenant l'exemple de R, Hachette, Lumen et Pika Roman, je prends des éditeurs qui publient également des romans jeunesse / young adult. Sorti de ce genre, les prix peuvent varier. Exemple : en Fantasy, les prix explosent à plus de 20 euros...
Pratiquer les prix des éditions Ofelbe revient donc à critiquer le prix de tous les éditeurs (ou une grande majorité).
Attention, restons en jeunesse / young adult, en grand format et en romans traduits.
Le format poche est complètement différent. Le prix peut-être divisé par 2. Je vous laisse vérifier...

Que ça n'en déplaise à certain les LN d'Ofelbe ne proposent pas des récits légers et un livre ne se lit pas en 30min comme un LN japonais.
Ils sont plus travaillés.

Je termine sur cette comparaison avec les mangas...
Les personnes ayant répondu avant moi l'ont précisé. Le travail sur un manga prend 3 semaines - 1 mois. Celui sur un LN prend minimum 6-7 mois. Cela montre bien le masse de travail supplémentaire qu'ont les personnes (trad, adapt, correct, etc.) qui travaillent sur un LN.
Je ne prends que des informations avérées afin d'essayer de faire comprendre que la comparaison n'a pas lieu d'être.
Forcément, les prix pratiqués sont donc plus importants.

Concernant les coûts d'impression, je pense qu'Ofelbe sait maîtriser ces coûts. Encore une fois, d'après les ventes, leurs tirages démarrent à 5000 ex. Pour Spice & Wolf et SAO, c'était même beaucoup plus sur les tomes 1 (8.000 - 10.000...).
Alors après, je ne dis pas que l'impression est minime et qu'elle n'est pas moins chère que pour un manga, mais je dis qu'elle est maîtrisée et qu'elle ne représente pas leur coût le plus important au contraire de la trad-adapt.

Encore une fois, et j'insiste sur un point, l'important est de comprendre que le travail fourni par Ofelbe est loin d'être aussi léger que ce qui peut être proposé au Japon.
Je ne dis pas que c'est de la grande littérature, mais elle est comparable à ce qu'on peut trouver en jeunesse / young adult. Elle n'est pas aussi légère et directe que ce qu'on a à l'origine.
Le but de l'éditeur étant de proposer des ouvrages accessibles à tout le monde.

Je prenais l'exemple du prix Imaginales pour "Spice & Wolf", on me dit "comparé à quoi ?" : comparer à des ouvagres de sa catégorie !
Baudelaire et autres ne sont pas des romans jeunesse / young adult.
Pourquoi vouloir à tout prix partir dans des extrêmes ?
D'un côté, on compare les LN Ofelbe au LN japonaise alors que le travail d'adaptation est bien présent chez Ofelbe.
De l'autre à Baudelaire, Rousseau...
Ofelbe ne propose ni de la litté légère, ni de la grande litté...
L'éditeur propose des romans jeunesse / young adult comparables aux titres que tu as pu citer qui était sélectionné pour le même prix. Chose normale étant donné qu'ils sont tous dans une même catégorie : jeunesse / young adult / fantasy !
À savoir, tu ne trouveras jamais de Rousseau et Beaudelaire dans les sélections Imaginales étant donné que c'est un festival consacré à la littérature de l'imaginaire (fantasy / SF).

Après, on est d'accord. Le prix est relatif pour chacun.
Mais, il y a un problème sur un point : 13 euros pour 250-300 pages, c'est trop cher, 25 euros pour 300 pages, c'est trop cher.
Donc il faudrait des romans de 300 pages à 10 euros ? C'est tout de même assez rare en romans traduits.
Ce prix est trouvable en poche, mais c'est un autre marché. On le voit bien avec des livres comme Murakami ou Harry Potter et autres SdA qui voient leur prix divisés par 2, voir plus.

Avatar de MisogID

En tant que lecteur aguerri de LN et assez impliqué dans la promotion de ce support auprès des fans francophones, je vais pas vous cacher que ce débat sur le prix est alimenté par de l'égoïsme à peine caché. Je m'en excuse d'avance, mais je vais pas prendre de gants pour tacler certains points.

Traduire un LN, ça ne demande pas les mêmes moyens & personnes que pour un manga, j'en sais quelque chose pour avoir été du côté "obscur" du milieu. Ça prend du temps, mais vraiment.
Ça se compte en mois, ou alors faut trouver des traducteurs capables de bien traduire en quelques semaines et pour un prix à peu près similaire. Bonne chance pour en trouver, j'imagine qu'Ofelbe dirait pas non si un tel profil apparaît (un tome double de 650 à 700 pages leur demande 6 à 7 mois de travail).

On pourra toujours comparer les prix FR à ceux US, JP, aux autres romans ados voire même aux versions e-book, les circonstances ne sont pas les mêmes : lois différentes, coûts additionnels pour des éditions étrangères, tirages & public potentiel différents, contrats & exigences des ayants droits différents (mine de rien, la frilosité du piratage peut soit empêcher des licences de droits digitaux - c.f. ceux de SAO au Japon, voire rendre les livres numériques trop chers pour être envisageables).
Pour diminuer facilement et sensiblement le prix d'un LN, y'a pas 36 solutions : imprimer sur du papier de mauvaise qualité à l'étranger, sous-payer les employés, réduire le nombre de relectures ou demander aux relecteurs de le faire hors du travail, retirer les illustrations (parfois soumises à un contrat distinct de l’œuvre textuelle), ne pas faire de publicité dessus. Je suis pas sûr que ceux qui achèteront pour le prix bas compenseront ceux qui boycotteront un livre géré de façon aussi immonde.
Ah et la licence, c'est pas gratuit. Que ça soit pour un manga ou un LN, on parle certainement de dizaines, voire de centaines de milliers d'euros sans compter les royalties : c'est un investissement risqué.

Si le prix du LN fait autant débat, je pense que c'est pour une explication toute simple : tout le monde le perçoit différemment.
Le fait qu'il peut coûter 2-3 mangas pour un temps de lecture bien supérieur m'est tout à fait acceptable, mais je sais bien que ça ne sera pas le cas des autres : ça peut faire cher d'un coup pour un lecteur de mangas, entre autres. Mais aller jusqu'à calculer le coût au temps de lecture ou à la page, c'est peut-être aller dans l'excès, là.

Je sors un peu du sujet, mais demander à un marché qui se reconstruit lentement et encore depuis moins de 2 ans de baisser sensiblement ses prix, de publier plus de séries (dont des inédites non publiées aux USA) à un rythme plus rapide... C'est de la folie pure. Et pourtant je vais pas cacher que j'aurais pas dit non si c'était envisageable.

tl;dr : Certains veulent un prix moins cher pour leur propre plaisir et parce qu'ils s'en foutent de la qualité ou de ceux qui bossent dans l'ombre pour proposer les séries qui leurs plaisent. À un moment, faut savoir être raisonnable, bordel.

Avatar de Willos

Pas forcément, si le coût de revient du conditionnement rogne l'économie du tirage.
Genre je dis n'importe quoi, si t'as un camion pour 4000, même pour seulement 100 tu le payes, et à 4100 tu dois payer 2 camions.
Quand au frais de stockage, à moins d'avoir XXXX précos d'assurer, c'est pas sur toute la durée de la licence que l'éditeur va mettre son surplus dans sa cave. Y a aussi de la sous-traitance là dessus. Y a bien un coût de revient plancher, mais faut pas croire que le public s'étant à l'infini pour la rentabilité, y a aussi un plafond.
Avec l'avancée des technologies, y a moins d'économie à faire sur les tirages, preuve en est, la démocratisation des pages couleurs (de l’esbroufe pour un roman, un simple argument commerciale qu ne coûte plus rien, quitte à le mettre sur un LN), alors que les stockages numériques, t'imagines même pas à quel point les écarts de prestation peuvent te pigeonner puissance mille.

Et toujours en coût de livre, faut pas comparer les minis variations, on est sur du culturel, pas sur du concurrentiel de grande distribution. Vous avez déjà vu dire : "j'allais prendre Harry Potter, mais Narnia était 0,50€ moins cher".
Les prix sont du même ordre de grandeur, que tu payes ton auteur ou ta licence et sa trad, les bouquin se vendent et si y avait une nouvelle recette miracle sur les prix, tous les éditeurs feraient pareil.

Faut pas oublié que vous payez le bouquin, mais aussi le suivant, car les bénéfices c'est un investissement pour les futures séries que vous aimeriez pouvoir lire.

Quant à la trad, elle est forcément littéraire, c'est un métier du livre, pas un complément de revenu pour bilingue. Le lecteur est assez critique là dessus, et l'éditeur assez passionné pour ne pas se compromettre avec des stratagèmes de profit à tout prix.
Si les japonais lisent le LN comme de la littérature de gare pour ados, c'est sans doute faire peu de cas de leurs auteurs, mais peut-importe, du moment que l'adaptation est bien faite, y a pas à s'en plaindre, c'est comme un bon co-auteur.
Je suis toujours heureux quand un bouquin "m'oblige" à sortir mon dico, et je n'ai pas été en reste avec la trad sur le médiéval fantastique de Spice and Wolf ; un dictionnaire des synonymes bien utilisé peut pallier un "manque" de talent ou d'inspiration, c'est l’entrainement qui compense le don.
Je pense que la difficulté vient plus du fait que le LN est souvent le support original, donc il faut éviter les erreurs sur une plus grosse quantité de travail d'adaptation, alors que la trad manga peut bénéficier des bibles japonaises qui ont déjà effectué leur propre travail d'adaptation sur le changement de format.
Mais niveau quantité, oui y en a plus, et ça se paye, forcément. Une manga c'est quoi, 3 semaines la trad d'après certains si je me souviens ? Un roman, désolé mais tes 250 pages (et encore, je suppose qu'il y a de la prise d'avance sur les tomes suivants, comme travail préparatoire) c'est pas 3 semaines, assurément, enfin fraudait que je demande à mon frère, s'il a des sources sur des devis (ça doit se faire sur les livres aussi j'imagine).
Sur un manga y a aussi le lettrage qu'on ne retrouve pas dans le roman, chaque processus a ses coûts.

Avatar de eenangel

@Willos: Je ne doute pas qu'ils font des profits sur les versions numériques, de toute façon je ne me fais pas d'illusion les actionnaires leur but principale c'est la rentrée d'argent. Cela ne veut pas dire que les gens de chez Ofelbe sont malhonnêtes mais bon que ce soit eux ou les grands groupes qui sont derrière Glenats, Bragelonne, Hachette... ils veulent que l'argent rentre et veulent un maximum de marge.
Je voulais simplement dire que ce n'est pas parce que c'est du numérique que cela ne coûte rien en frais de "gestion".
D'ailleurs pour les version papier s'ils veulent imprimer un grand nombre c'est bien pour baisser le coup au livre et augmenter la marge aussi :D.

Avatar de Willos

Oui, mais par contre l'édition numérique ne te fais de fausses idées non plus.
Dés les débuts de son essor en France, une enquête avait été menée auprès des éditeurs qui s'y lançaient ; c'était l’omerta totale, et pour cause, selon les profils, les marges brutes allaient de 30 à plus de 60% par téléchargements...

Avatar de eenangel

@Willos: Oui le Français est bien connu pour son amour à râler pour un oui ou un non lol. Par contre imprimer sur du PQ tenu par 2 agrafes rouillées c'est peut-être un tout petit peu exagéré ^^

Avatar de Willos

En fait y a un débat à chaque fois qu'il y a une nouvelle annonce de série XD ?
Les prix sont correctes, fourchette haute ou basse, on est ni sur un tarif prohibitif, ni à bas coût. Pour les tirages (5000 si on en crois Levine), le coût de revient est maîtrisé, Ofelbe est une maison d'édition pro, ils ont leurs réseaux, l’appuie et l'expérience de leur groupe, c'est pas pépé Germain qui sort sa compile d'histoires régionales chez un petit éditeur local pour 100 exemplaires.
Et puis faut pas se leurrer, on est en France, donc coût de production significatif pour lectorat exigent issu de la classe moyenne. Si on vous l'imprimait sur des feuilles de PQ relié avec 2 agrafes rouillées, même pour 5 centimes vous trouveriez le moyen de râler.

Avatar de eenangel

levine_12 a écrit:Bonjour,
"7-6€ pour une version numérique, c'est ici que le prix me choc et je peux te dire que l'éditeur se fait plus de marge (aucun coût de distribution, diffusion, impression, etc.)


Euh alors je te retourne la remarque mais as tu demandé si l'éditeur se faisait plus de marge sur une édition numérique? Aucun coup de distribution/diffusion c'est faut, il ne faut pas croire que Amazon et autres revendeurs mettent les versions numériques gracieusement sur leur boutique en ligne... Les frais de pub sont les mêmes. Si c'est comme dans le monde de l'audiovisuel alors ils doivent payer des droits d'auteurs différents de la version papier. Par exemple quelqu'un qui a les droits de diffuser un animé en VOD ne l'a pas forcément pour la SVOD...
Ceci dit c'est malgré tout possible qu'ils se fassent plus de marge mais voilà mise à part l'impression et le transport les coups doivent être similaires.
Pour moi le gros problème des LN c'est le faible nombre d'impression et donc un coup au livre plus cher.


levine_12 a écrit:Comparons ce qui est comparable. Le prix moyen d'un roman de 250-300 pages est situé entre 12-15 euros en France.
Attention à ne pas prendre le prix des romans au format poche... ce n'est pas du tout le même marché et les mêmes prix.


J'ai toujours trouvé ce type de remarque assez bête, alors parce que un roman de chez Bragelonne est cher par exemple alors un LN de chez Ofelbe peut être cher également???
Je prend l'exemple d'un roman de Terry Goodking qui fait 360 pages et des caractères assez gros pour 25€ je trouve cela beaucoup trop cher également parce qu'au final j'en aurai pour quelques heures de lectures à peine.
donc oui 13€ pour 240 pages d'un LN c'est trop cher, je suis désolé pour eux s'ils n'ont pas beaucoup de marge de manœuvre, si les coups d'impression sont élevés.
La traduction je rejoins les autres mais un LN reste de la littérature assez facile d'accès dans l'ensemble, qui vise un publique qui va de jeune ados à jeune adultes pour la plupart. L'écriture doit donc être accessible pour le jeune japonais (donc Kanji abordable). Donc assez facile a traduire, un traducteur de manga doit pouvoir le faire aisément (surement plus facilement que le pauvre traducteur qui traduit du Russe un roman de Tolstoï par exemple.
Et comparer au manga la mise en page est facile, on aligne les mots, pas besoin d'adapter pour que cela rentre dans une case et que celà reste compréhensible donc pour moi c'est même plus facile de traduire un LN qu'un manga, il y a juste plus de mot.

levine_12 a écrit:Collection Classique (doubles tomes) : 450-500 pages en moyenne - 19,90 euros
Collection LN - Light Novel (tomes simples) : 250 à 300 : 12,99 euros
Ofelbe respecte donc la norme.... il me semble.


Oui si ont veut, il n'y a que les collections classiques que je trouve encore raisonable, les versions tomes simple non et une fois de plus si la norme est trop cher à la base...
Et on trouve facilement des roman format poche pour 13€ env qui font plus de 1000 pages, alors ok il n'y a pas ou presque pas d'illustration à l'intérieur sinon la qualité est assez similaire, mes livres formats poches non pas grand chose à envié à mes LN...

levine_12 a écrit:Un LN prend beaucoup plus de temps à traduire, adapter et corriger qu'un manga. Cela implique par conséquent des coûts supplémentaires.


Désolé mais une fois de plus un LN il n'y a qu'a traduire un texte assez simple à la base et adapter un peu certaines formulations afin de correspondre à notre langue et culture, sinon il suffit de mettre les mots bout à bout.
Un manga il faut traduire et beaucoup de mangas doivent avoir des Kanji bien plus compliqués connaitre, il faut adapter le texte comme pour un LN mais en plus trouver une traduction compréhensible qui rentre dans une petite bulle donc beaucoup plus de travail pour moi.

levine_12 a écrit:Preuve : trois de leurs ouvrages ont été nommé pour des prix littéraire dont "Spice & Wolf" dans la catégorie roman traduit du Prix des Imaginales.


Une fois de plus je te retourne la remarque et comparons ce qui est comparable alors ok ils ont peut-être gagné un pris pour "Spice & Wolf" mais comparé à quoi? a d'autre roman pour jeunes adultes qui ne sont ni du Baudelaire ni du Rousseau ou autre... Cf les nominés ci dessous

Catégorie roman étranger traduit :

Marie BRENNAN, Une histoire naturelle des dragons – Mémoires de Lady Trent t.1 (L’Atalante), traduction de Sylvie Denis - LAURÉAT

Christopher BUEHLMAN, Entre ciel et enfer (Fleuve éditions), traduction d’Alexandra Maillard

Sebastien DE CASTELL, Les manteaux de gloire (Bragelonne), traduction de Mathilde Roger

Isuna HASEKURA, Spice and Wolf t. 2 (Ofelbe), traduction de Rémi Buquet

Sofia SAMATAR, Un étranger en Olondre (Éditions de l’instant), traduction de Patrick Dechesne

Donc un LN a 13€ pour 240 pages c'est trop cher voilà, tout comme un roman de fantasy à 25€ chez Bragelonne qui fait 300 et quelques pages.

Avatar de DéesseVonKiki

@Tori: N'est-ce pas ?! :)
Mais euh vu ce qui suit /précède, je pense que tu peux en rajouter une couche.

PS: tu jouais à quoi ?

Avatar de levine_12

Je me permets un double poste pour revenir sur le bagage du traducteur.
Que celui-ci viennent du monde du manga ou de celui du roman, le travail demandé par l'éditeur reste le même et les coûts engendrés également.
Seulement, le traducteur qui vient du manga aura un travail plus important là où le traducteur qui vient du roman aura un travail équivalent (peut-être un peu moins important s'il traduisait du Marukami avant ^^).
Au final, le prix de la trad-adapt sera de toute façon plus important par rapport à un manga et comparable à ce qu'on peut avoir en roman jeunesse / young adult (Murakami est donc hors jeu ici) étant donné que le but de l'éditeur est de proposer des romans adaptés aux lecteurs occidentaux afin de démocratiser le genre en France.

Par contre, je suis d'accord avec vous sur le duo. Cette équipe serait la meilleure. On sent l'âme du coach en vous. :)

Avatar de levine_12

Tori,

Pour le nombre de signes, autant pour moi, je voulais dire qu'un LN comportait plus de signes qu'un manga, ce qui correspond plus à mon argumentaire : comparons les prix des romans occidentaux (hors format poche) et les prix des éditions Ofelbe et on arrive à un rapport identique. Je vous renvoie donc vers les sites d'éditeurs tels que les éditions R, Hachette, L'homme sans nom, Bragelonne, Lumen, Pika Roman...
Si on compare avec les mangas, les coûts de traduction-adaptation sont plus importants pour un LN, car le travail est beaucoup plus important (prenez la peine de demander aux traducteurs et adaptateurs). Conséquence : le prix des LN est plus important.

Vous prenez l'exemple de Murakami, d'accord.
Les prix des ouvrages de Murakami (hors format poche) sont situés entre 18 et 23 euros ! Les ouvrages font en moyenne 300 pages.
En comparaison, Ofelbe :
Collection Classique (doubles tomes) : 450-500 pages en moyenne - 19,90 euros
Collection LN - Light Novel (tomes simples) : 250 à 300 : 12,99 euros
Ofelbe respecte donc la norme.... il me semble.

Ensuite, d'après ce que je peux lire, il y a nombre d'idées fausses dans vos propos et je pense que vous devriez poser quelques questions aux éditions Ofelbe afin d'en apprendre un peu plus.
Un LN prend beaucoup plus de temps à traduire, adapter et corriger qu'un manga. Cela implique par conséquent des coûts supplémentaires.
Question : avez-vous lu les light novels des éditions Ofelbe ?
Je ne pense pas... malheureusement... si c'était le cas, vous verriez que le travail d'adaptation est considérable pour proposer des textes/récits plus adaptés aux lecteurs de romans occidentaux.
Les LN japonais sont de la littérature légère, mais heureusement qu'Ofelbe ne se limite pas à faire de la traduction mot à mot.
"La plus part des lecteurs de LN se contentera d'un style d'écriture simple" ==> vous prenez les lecteurs de LN pour qui ? Cette remarque est complètement déplacée... et sachez que les éditions Ofelbe veulent proposer des ouvrages de qualité capable d'être lus par le grand public.
Preuve : trois de leurs ouvrages ont été nommé pour des prix littéraire dont "Spice & Wolf" dans la catégorie roman traduit du Prix des Imaginales.

L'impression est ce qui coûte le plus cher pour les éditions Ofelbe ? Connaissez-vous leurs tirages ? Connaissez-vous leurs tarifs ?
D'après leurs chiffres, un tirage ne se fait pas à moins de 5000 exemplaires...
Il faudrait donc comparer avec ce qu'on peut avoir dans le manga. Mais quand on sait que la trad-adapt d'un LN est 6-7 fois plus cher qu'un manga... je doute.

Encore fois, le mieux est de comparer ce qui est équivalent. baladez-vous dans les rayons romans jeunesse / young adult (et même Fantasy) et vous verrez que les prix d'Ofelbe, mais également de Pika Roman sont tout à fait convenable.

Avatar de Tori

DéesseVonKiki a écrit:"À cela, il faut également ajouter le nombre de signes qui est plus important dans un LN que dans un roman occidentaux (coûts de traduction-adaptation plus élevés). "

Tori, tiens je te le laisse ;)


Effectivement, tu commences à bien me connaître...
C'est la phrase qui m'a fait tiquer quand j'ai lu ça tout à l'heure (mais je ne pouvais pas répondre : j'étais sur ma console, et c'est assez fastidieux.)
Bon, je réponds, du coup :
Je ne comprends vraiment pas cet argument : en quoi un LN aurait-il plus de signes qu'un roman occidental ? À nombre de pages égales, ce n'est pas la langue d'origine qui détermine le nombre de signes probable par pages, mais la taille de la fonte utilisée, ains que le nombre de lignes par pages...
Au contraire, les LN sont de la littérature légère, comme le nom l'indique, et comportent une densité moindre que les autres romans.
Au passage, le coup de traduction est, je pense, moins élevé dans un LN que pour un roman de Murakami (alors que c'est la même langue d'origine), car les traducteurs ne sont pas les mêmes... Là où, sur un light novel, on peut se contenter de faire traduire par un traducteur de manga (la plupart des lecteurs de LN se contentera de toute façon d'un style d'écriture simple, ce qui correspond d'ailleurs au style de la version originale), sur un roman, il faut un traducteur qui ait un certain bagage littéraire (et je ne suis pas sûr qu'ils soient très nombreux pour la traduction depuis le japonais)... Le mieux étant un duo pour s'occuper de la traduction/adaptation : un Japonais francophone pour la traduction, un Français nipponophone pour l'adaptation... Mais un éditeur de LN ne peut pas se permettre ces coûts.
Non, ce qui est cher, sur un light novel, c'est principalement l'impression : plus les tirages sont faibles, plus les coûts auprès de l'imprimeur sont élevés...

Tori.

Avatar de DéesseVonKiki

"À cela, il faut également ajouter le nombre de signes qui est plus important dans un LN que dans un roman occidentaux (coûts de traduction-adaptation plus élevés). "

Tori, tiens je te le laisse ;)

Avatar de levine_12

Bonjour,

Je pense qu'il est important de revenir sur le critère prix.
Je vais remettre ici ce que j'ai pu mettre sur crunchyroll.fr :

"7-6€ pour une version numérique, c'est ici que le prix me choc et je peux te dire que l'éditeur se fait plus de marge (aucun coût de distribution, diffusion, impression, etc.) avec un tel prix que sur un livre papier qui coûte 13€. un Manga coûte en moyenne 7,90€... un roman de 250-300 pages à 13€ n'a rien de choquant étant donné que la durée de lecture est deux fois plus importante et que les coûts de traduction/adaptation/correction sont plus chers pour l'éditeur."

Comparons ce qui est comparable. Le prix moyen d'un roman de 250-300 pages est situé entre 12-15 euros en France.
À savoir que les LN des éditions Ofelbe comporte entre 6-12 pages couleur (ce qui a ajoute un coût d'impression supplémentaire).
À cela, il faut également ajouter le nombre de signes qui est plus important dans un LN que dans un roman occidentaux (coûts de traduction-adaptation plus élevés).
...
Attention à ne pas prendre le prix des romans au format poche... ce n'est pas du tout le même marché et les mêmes prix.

La comparaison avec le prix des mangas ?

Le coût de traduction-adaptation d'un LN représente près de 6-7 fois (minimum) celui d'un manga...
Ce n'est donc pas du tout comparable...

Je comprends que 13€ représente un coût pour certains, mais ne crions pas au loup.
Et surtout comparons ce qui est comparable.
Allez dans les rayons romans et vérifier...
Pas besoin d'aller bien loin : regarder les prix des romans Pika et Lumen...

(Je ne parle même pas du prix des romans dans les rayons Fantasy qui sont situés entre 20 et 25 euros...)

Avatar de Kaikko

Hop, direct dans la shopping list ! Et je l'achèterai dès sa sortie ! :D

Avatar de DéesseVonKiki
Avatar de thunder.eagle

Bonne nouvelle ! Je vais sans doute l'acheter

Avatar de eenangel

Je ne sais pas pourquoi mais une partie de mon commentaire à été bouffé...
Je disais donc que j'ai découvert cette série sur Crunchyrool et que je la trouve sympathique, malgré un MC (main character en franglais dans le texte :D) un peu agaçant parfois.
Je les achète mais en version Kindle anglais, à un peu moins de 7€ parce que 13€ pour a peine plus de 200 pages idem sans moi ^^

Avatar de Willos

D'accord, forcément avec un anglicisme en prime je ne risquais pas de trouver.
(Pour moi MC dans le chat ça veut dire Maître Corbac :mrgreen: )

Avatar de eenangel

@DeesseVonkiki: Quoi tu trouves que les LN édités par Ofelbe sont cher???

Avatar de Derelict

MC= main character en effet, voilà à force d'écrire dans les chats on prend des mauvaises habitudes, désolé :/

Avatar de DéesseVonKiki
Avatar de Tori

PS : ce n'est pas Mother Complex, au cas où certains penseraient que c'est ça, hein... ~____^

Tori.

Avatar de DéesseVonKiki

13€ le tome, 11 tomes en cours = 140€ minimum... Euh... bah sans moi.^^
Mais je suis d'accord avec Derelict, ce LN a été tant plébiscité depuis des mois que les ventes ont intérêt à s'envoler. Exploser même. Sinon "MC" c'est quoi pour que tu ne puisses pas blairer.

PS: ah bah la question a été posée et Tori a donné la réponse, merci :lol:

Avatar de Tori

Willos a écrit:@Derelict :
Le MC ?


Un indice : la réponse est une des propositions suivantes :
  • Maître de Cérémonie
  • Mother Complex
  • Martin Circus
  • Main Character

Tori.

Avatar de Willos

@Derelict :
Le MC ?

Avatar de Derelict

Maintenant les relous euh les fanboys qui ont réclamé du re:zero depuis des mois à la limite du harcèlement sur les réseaux sociaux des éditeurs , ils ont interet à être au rendez vous, en tout cas je passe mon tour, je peux pas blairer le MC :(

Avatar de Skeet

@levine_12 : c'est corrigé, je confonds souvent les deux

Avatar de levine_12

Petite correction :

Le light novel sera édité par les éditions Ofelbe. :)

Avatar de Maly-chan

Excellent nouvelle !!! Vraiment hâte d'être en juin !!!

Avatar de link69

magnifique :)