• Critique F.Compo par

    Vous savez, il existe de nombreuses œuvres qui une fois fini vous laisse une impression de vide, de sentiment que plus rien d'aussi bon ne pourra vous atteindre, et vous restez plusieurs jours déprimé, et bien F.Compo ne fait pas partie de ce club.

    Après avoir fini l’œuvre, le mot "déception" m'a violemment frappé au visage, pourtant l'histoire commençait bien et donnait l'impression d'être devant, certes pas une grande œuvre, mais une au dessus du lot, mais plus on avance et plus on se rend compte que non, il est dans la moyenne et pour un Tsukasa Hojo, c'est dommage.

    F.Compo a 2 gros problème : les personnages/leurs évolutions et un manque flagrant d'originalité dans les événements que l'on voit arriver à des km. Pour faire simple, prenons Masahiko personnage principal qui personnifie à merveille le manga. Au début, il nous apparait attachant par sa naïveté, une tête de linotte amusante qui tombe facilement dans les toiles des autres. Mais voilà, plus les chapitres passent, plus il en devient insupportable, la naïveté se transforme en stupidité, il n'évolue pas, la niaiserie trop prononcé finissant par énerver et donner la nausée. Il , une niaiserie trop prononcé donnant la nausée.
    Seul 3 personnages sortent du lot, 1 principal - Shion, fille intelligente, qui sait ce qu'elle veut, parfois agaçante mais tout de même attachante, elle sera malheureusement "souiller" avec cette obligation scénaristique de tomber amoureuse du personnage masculin principal qu'est Masahiko sans aucune raison - et 2 secondaire - Tatsumi, Yakuza plein de surprise, ainsi que Yoko, "petite amie" de Masahiko qui tout au long de l’œuvre et malgré le peu de présence, est le personnage évoluant le plus. Le reste ? Aux oubliettes, les assistants sont très secondaire, sur les 4, 3 ont un chapitre qui leur est consacré, le 4eme ne valant pas le coup je suppose. Oui, Yukari et Sora sont dans le même panier, leurs histoire ne m'a pas touché, je l'ai même trouvé surfaite, la niaiserie abondement présente dans leurs histoire les détruits, notamment Yukari.

    Le manga est trop long nuisant à sa qualité car le manque de surprise et d'évolution sautant ainsi plus facilement au visage. Je dis cela mais les derniers chapitres sont rushé, le parfait exemple concerne Yoko qui largue Masahiko pour une ombre d'un homme que l'on ne voit qu'une seul fois un chapitre avant. Fallait bien le rendre dispo pour qu'il puisse se rendre compte qu'il aimait en faite sa cousine qui l'aime en retour.

    L’œuvre a tout de même des qualités, 6/10 c'est loin d'être mauvais. Les thèmes abordés sont originaux, l'homosexualité, le transgenre et le travestissement à l'époque de sa sortie n'était pas courant. Les traits sont magnifique, sur ce point Tsukasa Hojo est toujours aussi bon, et dire qu'il est encore meilleurs aujourd'hui. On rit beaucoup, bien plus que l'envie de foutre des baffes à Masahiko. Pour des personnes moins regardantes, il est possible de passer d'excellent moment avec F.Compo.

    6

    Drusdan - 11 juillet 2017

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu F.Compo ?
Ecrire une critique
    Autres critiques séries de Drusdan au hasard
  • F.Compo
    6