• Critique Angel Ring par

    Même les meilleurs illustrateurs ont débuté un jour... y compris le maître du moe. Paru en Octobre 2004, Angel Ring fait partie des artbooks de Tinkle les plus anciens, qui ne sont pour la plupart que de petites sélections des meilleures illustrations de l'époque parues dans le Magical Cute.

    Et c'est bien aux tout débuts de Tinkle que nous avons droit ici, à mi-chemin entre le doujinshi et le best-of...

    Angel Ring, réalisé en collaboration avec More Prity/More Pretty nous est présenté sous la forme d'un tout petit volume (environ 18x25.5 cm pour 20 pages), à la couverture souple satinée... et agrafée. Vient ensuite une page de papier rose, un peu transparente, témoin de la volonté de présenter un produit "soigné"... malgré des moyens quelque peu limités, débuts oblige.

    Les illustrations sont, comme toujours avec Tinkle, jolies, mais risquent de surprendre les fans. En effet, si on retrouve les principales caractéristiques de Tinkle (couleurs très douces, soin incroyable apporté aux cheveux, yeux très brillants...) d'autres détails "choquent". Certains visages trahissent franchement l'ancienneté des dessins (la page 12 surtout..., la 4 également) avec des proportions qui paraîtront un peu... bizarres, inhabituelles pour du Tinkle. De manière générale, le trait est moins "quelque chose".

    Ne vous attendez pas non plus à voir les fameux effets de transparence de malade (apparus bien plus tard), ni les reflets, ni une coloration aussi précise, ni la palette de couleurs (rouge/rose/violet) habituelle aussi présente qu'à l'accoutumée. Si le rose est là, il sait se faire discret.


    De ce fait, Angel Ring a bien des chances de séduire malgré tout.

    Les couleurs pastelles mais variées pourront attirer ceux que les teintes "classiques" de Tinkle rebutent. Les illustrations sont toutes très sages, faisant de ce petit volume un ouvrage à mettre entre absolument toutes les mains. Pas une seule petite culotte à l'horizon (enfin si, une, visible vaguement en transparence sur une des toutes dernières pages), juste des demoiselles toutes mimi avec des robes à rubans et parfois des oreilles de chat.

    Angel Ring reste un recueil intéressant. Il constitue le meilleur moyen de s'initier aux oeuvres de Tinkle, et est, malgré son"âge", plus facile à trouver que les "gros" artbooks de l'auteur, rares et affreusement chers.
    Certes, il ne contient qu'une vingtaine d'illustrations. Mais du coup, on le trouve pour des sommes raisonnables.

    En résumé, une alternative très alléchante pour les amateurs de belles illustrations, les fans ne pouvant ou ne voulant pas trop investir, ou simplement les curieux voulant découvrir les travaux et le "style" de Tinkle en douceur.

    6

    Poison Lady - 25 mai 1970

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Angel Ring ?
Ecrire une critique