• Critique La Mosca par

    Derrière ce titre improbable et non expliqué ( en fait c'est juste le projet La mouche mais en espagnol ) se cache un manga à la fois improbable et agréable.

    La Mosca dépeins un univers où la caféine a été érigée au rang de drogue et où tout le monde cherche à en avoir. Hiken pars sur une île chercher sa soeur qui pensait ramener une grosse somme d'argent.

    Bon j'ai fais un résumé à la truelle mais passons.

    Du côté du visuel ... C'est un manhwa ...
    Non sérieusement, habituellement quand on dit manhwa on imagine un manga moche. Là j'ai été étonné. L'auteur connait clairement les codes du manga. Le chara design est bien spécifique au style manhwa tout en restant proche du manga ( c'est pas clair du tout ce que j'écris là mais il y a bien des différences de style ). Seulement là où c'est balaise c'est que l'auteur multiplie les changements d'angles, de perspectives et arrive à donner du sens à des points de vue vraiment travaillés. Quand on lit beaucoup de mangas on arrive à voir les scènes qui ont été travaillé dans l'amour du dessin et contrairement à ce que l'on pourrait imaginer elles ne sont pas répandues. Dans Naruto par exemple il y avait pas mal de scènes travaillées pour donner un effet de perspective. Bref, c'est autant surprenant que l'auteur livre au final une histoire assez simple. Le découpage est propre bien que parfois un peu trop académique. Dans l'ensemble ça se lit très clairement sans perte de repère donc de ce côté là rien à redire.

    Du côté scénario par contre c'est différent. Le scénario tient au final sur une feuille de papier toilette et si l'on retire les confrontations il ne reste pas grand chose. Ce n'est pas pour autant que je n'ai pas aimé puisque j'ai dévoré les 7 tomes mais un peu de profondeur aurait été un plus à l'oeuvre. Les personnages sont assez manichéens sans l'être totalement ( ouf ). Leurs buts sont finalement assez simples, ce qui fait de l'histoire une vue simpliste.
    La fin laissera surement pas mal de personnes sur leur faim justement. Cela n'empêche qu'il fallait boucler la série en 7 tomes et que cette fin est bien trouvée.

    Au final, un bon mangas qui se lit sur 7 tomes. On navigue entre shonen et seinen la plupart du temps donc plus pour un public adulte ou proche.

    7

    Dustman - 12 septembre 2017

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu La Mosca ?
Ecrire une critique