• Critique Les Mémoires de Vanitas par

    https://lecturesmmdoriane.wordpress.com/2017/07/15/les-memoires-de-vanitas-tome-1/

    L’histoire : Noé est un vampire qui, suite à la demande de son maître, part à Paris pour trouver le grimoire de Vanitas. Un livre maudit que beaucoup de gens imagine être une légende. C’est là que ce cher Noé va faire la rencontre d’un homme ayant ce grimoire et se faisant appeler Vanitas.
    Sans même lire le résumé je savais que j’allais acheter ce manga. La raison est simple : Jun Mochizuki, la mangaka qui fait Les mémoires de Vanitas. C’est une auteure que j’aime beaucoup, j’adore son autre manga Pandora Hearts, alors il était impossible que je passe à côté de sa nouvelle œuvre. Ici point de revisite de conte dans un sens, mais une histoire plus accès sur le mythe du vampire mélanger à un univers Steampunk.
    Dans ce premier tome nous découvrons donc un Paris du XIXème siècle des plus splendides. Mais… Remplie de vampire qui sont loin d’être des enfants de cœur. En plus de cela d’autre danger se cache dans l’ombre… Ce n’est que le premier tome, donc il est difficile de parler de l’histoire mais pour le moment c’est très prometteur. Il y a plusieurs ennemis, des problèmes à droite et à gauche, des personnages originaux, des secrets et des mystères. De quoi faire une bonne histoire, en tout cas je l’espère !

    Les personnages : Il est normal, au vu du nom du manga, de commencer par parler de Vanitas. C’est un personnage des plus… original ! À la fois comique de service, médecin, sauveur de vampire et homme tactique et intelligent, il est difficile de le cerner à travers ce premier tome. Beaucoup de mystère l’entour et j’ai très hâte d’en apprendre plus sur lui dans la suite.
    Ensuite il y a Noé. Un vampire qui a l’air d’avoir son vécu et qui veut absolument aider son maître. Il va, par la force des choses, se retrouver lié à Vanitas et va même aller jusqu’à l’aider. Je leur souhaite un bon courage pour cette entraide, car l’entente entre les deux risques de ne pas être simple. Car entre Vanitas qui souhaite voir Noé être son assistant et Noé qui refuse de recevoir des ordres… Oui vraiment, il va leur falloir du courage.
    Il y a d’autres personnages qui apparaissent comme Jeanne, Dante ou encore Lucas, mais ils ne sont pas assez présents pour que je puisse m’attarder sur eux. Je peux juste dire que Jeanne est très dangereuse et vue ce qui se passe sur la fin, j’ai hâte de la voir revenir car les retrouvailles avec Vanitas risquent d’être… très comique !

    Points forts : Il y en a plusieurs. Déjà en premier lieu je ne peux pas faire sans parler du design ! Dans Pandora Hearts Jun Mochizuki m’avait déjà bluffé, mais là c’est encore un cran au dessus. Il y a des passages sur deux pages qu’on a juste envie d’encadrer chez nous tant cela regorge de détail et d’une beauté sans pareille.
    Ensuite il y a l’humour. Aaah ça me fait plaît toujours autant de voir un manga qui a des passages ultra sérieux où on parle de mort, de maladie, de tueur en série même et qui pourtant garde toujours une certaine légèreté : ça marche toujours avec moi. Et avec Vanitas et Noé je pense que l’humour va souvent être au rendez-vous, pour mon plus grand plaisir !
    En point fort je pourrais aussi parler de l’histoire, mais j’en ai déjà parlé avant alors je ne m’étalerais pas sur le sujet. Je finirais donc cette rubrique en parlant d’un fait qui pourrait paraître anodin mais qui moi me plaît beaucoup : l’histoire ce passe en France ! À Paris pour être exacte. Alors ce n’est pas à notre époque, mais ça apporte un petit plus de voir une ville française mise à l’honneur dans un manga.

    Point faible : C’est trop court ? Bon je l’avoue ce n’est pas vraiment un point faible. Surtout qu’en comparaison avec d’autre manga, Les mémoires de Vanitas est assez épais. Mais à vrai dire j’ai passé un tellement bon moment en lisant ce premier tome que je n’arrive pas à lui trouver un point faible. Pourtant il doit en avoir, aucune œuvre n’est parfaite, mais là rien ne me vient.

    Avis global : Un magnifique premier tome ! Cela fait plusieurs mois déjà que j’attendais ce début de série car Jun Mochizuki est une mangaka que j’adore au vu de sa série Pandora Hearts qui est juste fabuleux ! Donc évidemment j’avais beaucoup d’espoir pour cette série. Et ce premier tome a réussi sur tous les plans à mon goût. Il y a de l’action, de l’humour, des mystères, des personnages charismatiques, un dessin splendide, etc. Je ne peux que conseiller Les mémoires de Vanitas que vous connaissiez Jun Mochizuki, ou pas, car vraiment ça risque d’envoyer du très lourd dans la suite !

    10

    Anteiku - 15 juillet 2017

    2 membres aiment | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Les Mémoires de Vanitas ?
Ecrire une critique