• Critique Blood & Steel T.1 par

    Quingcheng est réputé pour être un très bon clan d’art du sabre. Yan Heng, un jeune disciple de 17 ans, est rapidement promu adepte du clan Quingcheng grâce à ses incroyables capacités. Il apprend alors de nouvelles techniques, secrètes, et va enseigner aux plus jeunes.

    Mais un jour, le clan Wudang arrive au porte de Quincheng et désire combattre afin de prouver que leur art est le plus « invincible » au Monde. C’est alors que He Zisheng, le maître du clan Quingcheng, réputé comme étant le combattant à l’épée le plus puissant de son époque, va intervenir dans le but de les contrer avec l’aide de Yan Heng et quelques autres adeptes.


    Blood & Steel débute ici avec de très bonnes bases : une histoire intéressante sur fond d’arts martiaux aux airs de chevaleries. Les personnages sont très charismatiques et possèdent des forces de caractères très différentes. Certes, il s’agit d’un univers assez masculin, ce qui explique sûrement le manque de présence féminine dans ce premier tome. Cependant, la gente féminine n’est pas inexistante puisqu’une jeune femme au physique agréable la représente suffisamment à elle-seule et ajoutera une touche émotionnelle à l’œuvre.

    Le dessin de l’auteur reflète parfaitement les émotions des personnages avec des traits fins et précis, cruellement réalistes.

    Les scènes d’action sont très claires, les techniques bien présentées, détaillées afin d’améliorer la compréhension des actes des personnages mais aussi afin de rendre les techniques encore plus impressionnantes. Les combats n’en sont que plus intéressants et éblouissants. On notera également qu’à la fin du tome, il y a une annexe avec une présentation plus complète des armes et techniques.


    Ce premier tome nous plonge donc d’emblée dans l’univers de la série dont on devient rapidement adepte avec son dessin d’une finesse et d’un réalisme incroyables qui en épatera plus d’un. Il ne manque pas de nous donner d’ores et déjà quelques sueurs froides et pourrait bien ne rien avoir à envier aux mangas (et oui, il s’agit d’un manhua !) d’un style similaire s’il poursuit en augmentant en qualité. Enfin, on referme ce tome sur une scène annonçant un combat époustouflant puisque le grand maître du clan Quingcheng s’apprête à passer à l’action. On a hâte de lire le second tome afin d’en connaître le dénouement et ainsi découvrir dans quelle direction l’auteur souhaite poursuivre son récit.

    8

    Neginator - 01 avril 2015

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Blood & Steel T.1 ?
Ecrire une critique