• Critique One Piece - Color Walk T.2 par

    Le second artbook "Color Walk" de One Piece s'inscrit dans la continuité du précédent, possédant des qualités encore plus présentes, et des défauts atténués.

    A commencer par la colorisation, qui, si elle était très lisse et claire sur les illustrations plus anciennes, prend ici de beaux ombrages, des couleurs plus pétantes, voire même de chouettes jeux de lumière (Nami sur fond de coucher de soleil). Le ciel est plus souvent teinté et non plus blanc, ce qui rend les compositions avec paysage nettement moins vides. De manière générale, les illustrations sont plus remplies, plus foisonnantes de détails; la sensation de fadeur qui ternissait le premier artbook a quasiment disparu. Quant au côté délirant et démesuré propre à Oda, il est beaucoup plus présent, sans parler de la variété des situations dépeintes et des décors. Cette fois, on voyage vraiment.

    Pour le reste, Oda est toujours aussi doué pour les effets de perspective exagérés et les angles de vue inhabituels, le dynamisme de ses persos... mais si ce sont les "belles" illustrations qui vous intéressent, vous pouvez toujours passer votre chemin.

    La séparation entre les différentes rubriques (cet artbook couvrant Avril 1999 à Avril 2001) se fait toujours sur patchwork d'illustrations avec la carte en arrière-plan et on retrouve les grandes marges blanches autour des illustrations. On retrouve également des planches colorisées du manga éparpillées dans tout l'ouvrage, les croquis casés au milieu façon "encart bonus" (un choix toujorus aussi discutable qui casse l'organisation chronologique de l'artbook... mais on commence à s'y faire) et les illustrations sur double-pages commentées sur la page suivante quasi vide avec une miniature. Les pages en question comportent d'ailleurs un peu plus souvent de petites illus bonus ou planches du manga vers le début de l'artbook... avant de redevenir bien vides passé le fameux encart des croquis. Dommage, l'on commençait à se dire que des progrès avaient été faits niveau mise en page/remplissage et justifiaient cette présentation (au lieu de l'habituelle galerie de miniatures commentées en fin d'ouvrage comme dans la majorité des artbooks), mais on a hélas toujours l'impression que celà sert surtout à augmenter le nombre de pages artificiellement.

    La surprise de ce tome s'avère être une carte postale reprenant l'illustration de couverture, et toujours, une carte sur le revers de la jaquette.

    L'édition de Glénat est identique à celle du premier volume (impression nickel, jaquette satinée, mais toujours ce papier qui laisse occasionnellement apparaître l'illu des pages suivantes et une couverture un poil trop souple); soit globalement très bonne.

    Bien plus intéressant que le premier, il manque encore un petit quelque chose à ce Color Walk pour devenir véritablement indispensable, toutefois l'évolution d'Oda est vraiment palpable. Color Walk 2 est un achat à faire de toute urgence par les fans, mais qui cette fois pourra aussi plaire aux curieux!

    6

    Poison Lady - 18 août 2012

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu One Piece - Color Walk T.2 ?
Ecrire une critique