• Critique Ratman par

    En 2017, les mangas de super héros sont à la mode avec le succès de One Punch-man et My Hero Académia, mais avant eux, on a eu Ratman, paru en France entre 2012 et 2014 (2007 à 2013 au Japon) et j'avoue que ce titre est passé assez inaperçu à mes yeux à l'époque.
    Graphiquement banal, on ne sent pas rien de particulier ou d'attirant sur les jaquettes, une histoire de gamin qui devient un super héros, un nom bien pourri (niveau marketing, l'homme rat, ça vend pas du rêve...).

    J'ai acheté par hasard la série d'occaz en 2016 dans un vide grenier, et c'est une très bonne surprise! La série mélange assez bien l'esprit des shonen basiques et l'univers des super héros. Mieux, son concept est novateur avec des super héros sponsorisés par des entreprise ou comment rationaliser le concept des super héros avec notre société capitaliste. La série soulève rapidement l'écart entre l'image chevaleresque du super héros et le côté publicitaire et l'argent qu'il y a derrière.

    On a aussi un peu d'humour entre les sbires en costume de squelette qui sont assez débiles, les super héros bas de gamme qui sont sponsorisé par des fast food ou des marque de fringues.

    Reste le fil de l'histoire qui joue un peu avec les clichés, un ado qui rêve de devenir un super héros et qui en deviens un super héros d'une société pas très secrète forcé de faire des trucs à son insu, qui se retrouve à se battre contre d'autres super héros.

    On a évidemment droit à des point d'ombres, comme toujours, mais la fin est une vrai fin et tout est clair et pas tiré par les cheveux comme c'est souvent hélas le cas quand les auteurs ne savent pas où ils vont.

    8

    znurlf - 02 octobre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Ratman ?
Ecrire une critique